Hommage

Hommage à Édouard Savigny, battu à mort à Saint-André le 10 décembre 1967

Initiative de la Section communiste

Paul Dennemont / 12 décembre 2014

JPEG - 48.8 ko
Une délégation de la Section PCR de Saint-André a salué la mémoire d’Edouard Savigny, le 10 décembre au cimetière de la commune.

Le 10 décembre 1967. En ce jour d’élection municipale partielle à Saint-André opposant Sully Dubard à Paul Vergès, Edouard Savigny, un militant communiste, est battu à mort par les nervis du candidat « officiel ».

La scène s’est déroulée en fin de matinée à quelques pas de la mairie, au coin de l’actuelle Rue du Père Repond. Edouard Savigny va décéder en début de soirée à son domicile de la cité des Figues. Il avait 54 ans. Ses assassins bénéficieront de la clémence du tribunal !

Ce mercredi 10 décembre 2014, une délégation de la Section PCR de Saint-André conduite par Jacky The Seng, s’est rendue au cimetière de la ville pour y recueillir en son souvenir et y déposer des fleurs. Une tradition initiée par Ary Payet puis oubliée pendant quelque temps et reprise depuis 2012 . Parmi la délégation, Adrien Larivière, sommé le jour du vote de déguerpir le bureau où il officiait en tant qu’assesseur de Paul Vergès !

JPEG - 53.9 ko

A travers cet hommage à Edouard Savigny, la Section PCR de saint-André entend saluer également la mémoire de tous les militant(e)s aujourd’hui disparus et victimes des méthodes du pouvoir néo-colonial. (A noter la disparition, à Saint-André, au cours du mois écoulé, de quatre militants témoins de cette triste époque et vers qui les pensées de la Section, en cet instant, sont naturellement allées. Il s’agit de Louis Rébecca, Aurélin Carron, Aubin Bérile et Julien Almar).

La date anniversaire de cette mémorable journée, doit nous inviter à la réflexion, à tirer des enseignements des luttes passées et à faire preuve de beaucoup d’humilité.


Kanalreunion.com