Hommage

Hommage de la Commune de Saint-Leu à un Réunionnais « militant culturel, combattant de la liberté »

Inauguration de la Bibliothèque Sudel Fuma à Piton Saint-Leu

Témoignages.re / 29 novembre 2014

Ce jeudi 27 novembre, a été inaugurée sur la Place du Foirail à Piton Saint-Leu une bibliothèque communale portant le nom de Sudel Fuma, en hommage à ce grand historien réunionnais, militant dévoué aux grandes causes de notre peuple et solidaire des peuples de l’Indianocéanie. Cette cérémonie s’est déroulée en présence du député-maire de Saint-Leu, Thierry Robert, et de nombreux amis ainsi que des proches de Sudel Fuma, comme sa sœur Dolène et sa compagne Mylène Dambreville. ‘’Témoignages’’ s’associe à cet hommage et nous publions ci-après des rappels de la vie et de l’œuvre de Sudel Fuma que nous ont transmis Gilles Gérard, anthropologue et historien, et Jacqueline Spraul-Rivière, responsable de cette bibliothèque, qui porte désormais un nom symbolique très fort.

JPEG - 53.4 ko
Parmi ses actions au service du peuple réunionnais, Sudel Fuma a notamment tenu de nombreuses conférences pour mieux faire connaître notre histoire. (photo Toniox)

Sudel Fuma est mort tragiquement le samedi 12 juillet 2014, à l’âge de 62 ans, lors d’une sortie en mer au large du Port. Sa disparition provoque un grand émoi dans la société réunionnaise.
En effet, Sudel Fuma était reconnu comme un historien et chercheur émérite. Durant plus de trente ans, en tant qu’universitaire, il a beaucoup travaillé sur l’histoire réunionnaise à travers de nombreux ouvrages et thèses, notamment sur l’esclavage à Bourbon.

Promotion de l’histoire et de la culture réunionnaise

Le Député-maire et l’ensemble du Conseil Municipal de Saint-Leu s’associèrent aux hommages qui lui furent rendus dans toute l’île. Et à Saint-Leu, lors de la réunion du Conseil municipal du 17 juillet 2014, Thierry Robert avait rendu hommage à Sudel Fuma, le professeur d’histoire contemporaine, directeur de la chaire de l’UNESC0 pour l’Océan Indien et président de l’association Historun pour la promotion de l’histoire et de la culture réunionnaise et indianocéanique. Le Conseil Municipal avait alors rappelé ses nombreux travaux sur l’esclavage et en particulier sur la révolte des esclaves de Saint-Leu en novembre 1811.

« Militant culturel, combattant de la liberté, Sudel Fuma avait participé activement aux commémorations du bicentenaire de la révolte des esclaves de Saint-Leu. Les Saint-Leusiens se souviennent de son fondkèr sur le parvis de la mairie », avait rappelé le Député-maire avant de proposer à l’assemblée d’honorer sa mémoire en baptisant au cours du mois de novembre un lieu ou un bâtiment public à son nom.

Pour les générations futures

Élus et services communaux saint-leusiens se sont alors concertés pour trouver le site adéquat. Le 31 octobre dernier, la décision était prise en accord avec la famille et annoncée en Conseil municipal. Pour son engagement et ses recherches sur la révolte des esclaves de Saint-Leu, les élus ont décidé à l’unanimité de donner son nom à la bibliothèque de Piton.

Ce choix est hautement symbolique. La bibliothèque de Piton à proximité du Portail est le lieu par excellence de transmission du savoir. De plus, les documents sur la révolte de 1811 mentionnaient à plusieurs reprises le quartier de Portail. Cette nouvelle dénomination de la bibliothèque de Piton s’inscrit dans le temps au milieu de ce qui fut pour Sudel Fuma un de ses terrains de recherche les plus exaltants.
Ce jeudi 27 novembre 2014, la collectivité lui a rendu de nouveau et officiellement hommage pour les générations futures.


Kanalreunion.com