Hommage

Hommage de Nassimah Dindar à Roland Robert

"Un « idéaliste » au service de La Réunion"

Témoignages.re / 29 avril 2014

Communiqué de la présidente du Conseil général de La Réunion, suite au décès du premier vice-président de l’assemblée.

C’est avec une immense douleur que j’apprends le décès de Roland Robert.
C’est un grand Réunionnais qui s’en est allé. Il fut l’un des grands combattants de la démocratie à La Réunion, à l’époque où celle-ci était ouvertement bafouée. Ses convictions lui ont valu de figurer parmi les victimes de « l’Ordonnance Debré », et de devoir vivre en exil en France métropolitaine.

De retour dans son île, il devint Maire de la Possession en 1971. Il porta sa commune sur la voie du développement pendant 40 ans. Et il comptait bien y exercer son rôle de premier opposant, plaçant l’intérêt général de la population au-delà des contingences partisanes.

Il fut aussi Conseiller Général durant de très nombreuses années. Depuis 2011, il était le premier Vice-président du Conseil Général, en charge de la Coopération régionale et des Affaires européennes.

C’est en ma présence que Roland Robert fut victime de l’AVC qui devait malheureusement l’emporter, alors qu’il m’accompagnait au Conseil des Ministres de la Commission de l’Océan Indien qui se tenait aux Comores. Je garderai de lui le souvenir d’un Vice-président grand travailleur, désireux d’apporter sa pierre à la construction de l’édifice Réunion, et toujours resté fidèle à ses principes : modeste, humble militant, ouvert aux autres.

Il était un idéaliste, selon la définition qu’en donnait Henry Ford, c’est-à-dire « une personne qui aide les autres à prospérer ». J’ai beaucoup appris à ses côtés. Il me manquera, comme il manquera à La Réunion.

Je présente toutes mes condoléances à sa femme, Mireille, à ses enfants, et à tous les Possessionnais dont il fut l’un des plus ardents défenseurs et l’un des meilleurs ambassadeurs.


Kanalreunion.com