Hommage

Hommage du monde à l’ancien dirigeant de l’ANC

Dans le stade Soccer City à Soweto

Témoignages.re / 11 décembre 2013

Des dizaines de milliers de personnes ont assisté à un hommage retransmis en direct dans le monde entier.

Hier à Johannesburg, l’esprit de la réconciliation a soufflé. Car au moment de l’hommage officiel et des poignées de main, notamment entre Raul Castro et Barack Obama.

Le président cubain et son homologue américain sont les dirigeants de pays qui s’affrontaient pendant l’époque de l’apartheid ; Cuba soutenait les combattants de la liberté, les États-Unis étaient les alliés de l’apartheid. Dès son élection à la présidence de la République, Nelson Mandela avait d’ailleurs réservé à Cuba sa première visite officielle à l’étranger. Les Sud-Africains manifestaient ainsi leur reconnaissance de tous les sacrifices consentis par ce petit pays pour libérer l’Afrique australe de la colonisation, et l’Afrique du Sud de l’apartheid.

Le vent de la réconciliation a soufflé tellement fort que le président des États-Unis a été invité à prononcer un discours. Et dans ses propos, Barack Obama a rendu un hommage appuyé à un ancien communiste, qui avait choisi la lutte armée comme moyen de libérer son pays de l’apartheid.

Avant Obama, plusieurs orateurs avaient pris la parole, sous la présidence du vice-président de l’ANC, Cyril Ramaphosa :

- Andrew Mlangeni, compagnon de bagne, a salué celui avec qui il a passé plusieurs années en détention.

- le général Thanduxolo Mandela, au nom de la famille,

- le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon,

- la présidente de la commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma,

- le président des États-Unis, Barack Obama,

- la présidente du Brésil, Dilma Rousseff,

- le président de la Namibie, Hifikepunye Pohamba

- le président de l’Inde, Pranab Mukherjee

- le président de Cuba, Raul Castro, s’est adressé à la foule après une minute de silence. Il a conclu son discours par un vibrant : «  Honneur au peuple héroïque d’Afrique du Sud ! »

- le président de l’Afrique du Sud, Jacob Zuma.

L’hommage s’est conclu par un sermon du Père Ivan Abrahams.


Kanalreunion.com