Hommage

Jacques Vergès est mort

“Libération” (France)

Témoignages.re / 17 août 2013

JPEG
Il a été un des avocats les plus controversés du Barreau de Paris. (…)

Prenant pour cibles l’Etat, la société ou la Justice, pour défendre une cause autant qu’un client, cet avocat médiatique et narcissique, fin lettré, aimait provoquer et déstabiliser.

La liste de ses clients était impressionnante. (…)

Il s’engage à 17 ans dans les Forces Françaises Libres, à Londres. Démobilisé, il s’inscrit au PCF, devient président de l’association des étudiants coloniaux et rencontre Pol Pot, le futur Khmer rouge. (…)

Engagé à fond dans la Guerre d’Algérie, il devient l’avocat du FLN et quitte le PCF en 1957, le jugeant « trop tiède » sur ce dossier. En 1963, il épouse — en secondes noces — la militante du FLN Djamila Bouhired, après l’avoir sauvée de la peine de mort.

(…)

De 1970 à 1978, Jacques Vergès disparaît. Au retour, il laisse planer le mystère sur cette période, se bornant à dire qu’il a passé des vacances « très à l’est de la France »,  et reprend ses activités d’avocat.

Jacques Vergès a monté au théâtre un plaidoyer intitulé “Serial plaideur” et a publié une vingtaine de livres (…).

Sur 2 cols à droite de la 5, 5 photos avec légende

Et ailleurs…

Hier, la "une" du site du "Nouvel Observateur".

Sur la chaine info du web de France Télévisions hier.

La "une" de LCI, chaine d’information en continu.

I-Télé a aussi ouvert son site hier sur le décès de Jacques Vergès.

Sur le site du quotidien économique "Les Echos", la disparition de Jacques Vergès était l’information principale hier.


Kanalreunion.com