Hommage

L’hommage de la population à Roland Robert

Cérémonie émouvante hier à La Possession

Manuel Marchal / 2 mai 2014

Les Réunionnais ont rendu hier un dernier hommage à Roland Robert au cours d’une émouvante cérémonie sur la place de la mairie de La Possession. Maire de La Possession de 1971 à 2014, Roland Robert nous a quittés mardi 29 avril.

JPEG - 84 ko

Après la veillée au gymnase Daniel Narcisse, un dernier hommage a été rendu hier après midi sur la place de la Mairie de La Possession.

Venus de toute La Réunion, ils ont ainsi rappelé l’empreinte que laisse l’ancien militant et dirigeant du Parti communiste réunionnais. De nombreux militants étaient présents venus de sections de toute l’île. Ceux qui avaient lutté aux côtés de Roland Robert sont venus saluer sa mémoire.

Une forte délégation de la direction du PCR a assisté aux funérailles. Tout le secrétariat était présent.

Beaucoup de responsables associatifs étaient aussi là. L’Etat était représenté par le préfet Jean-Luc Marx et la sous-préfète Chantale Ambroise. Younous Omarjee, député de l’Alliance des Outre-mer au Parlement européen, ainsi que les 7 députés de La Réunion à l’Assemblée nationale, Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, Didier Robert, président de la Région et plusieurs maires : la totalité des tendances politiques de notre île a donc tenu à marquer sa présence à cet événement, signe que Roland Robert arrivait à rassembler au-delà d’un parti.

Peu avant 15 heures, le cortège arriva. Des militants ouvrent la marche, en chantant « sa nout papa, sa nout dada, sa nout lémé, nou èm Roland Robert ». Puis ils entament un maloya et c’est au son de la musique de toutes les luttes réunionnaises que le cercueil est déposé, recouvert d’un drapeau tricolore.

C’est Vanessa Miranville, maire de La Possession, qui a ouvert la cérémonie. Elle a rappelé l’histoire des luttes menées par Roland Robert. Elle a souligné combien l’action de Roland Robert en tant que maire de La Possession avait fait progresser la ville.

Maurice Gironcel intervint alors en tant que secrétaire général du PCR et au nom de l’Association des maires. Le dirigeant communiste est revenu sur toute une vie d’engagement qui ne s’est jamais écartée de la fidélité au Parti communiste réunionnais.

Nassimah Dindar a rendu un vibrant hommage au 1er vice-président du Conseil général, rappelant qu’il était pour elle un « mentor ». La présidente du Département est revenue sur l’implication importante de Roland Robert dans la coopération régionale. Elle a également souligné que l’ancien maire de La Possession était tout le contraire de ceux qui utilisent la politique pour satisfaire une soif de pouvoir ou d’argent.

Didier Robert a salué un homme qui ne partageait pas les mêmes convictions que lui, mais avec qui il était possible de dialoguer et de construire.

C’est également l’homme de dialogue auquel le préfet a rendu hommage, mettant aussi en avant l’esprit de responsabilité de l’ancien maire de La Possession.

La famille de Roland Robert a clôturé la cérémonie. En son nom, Philippe Robert a rendu un émouvant hommage à un homme qui était plus qu’un père.

Après la sonnerie des morts et la Marseillaise, une cérémonie religieuse a eu lieu dans l’église voisine. La messe était célébrée par Mgr Gilbert Aubry, évêque de La Réunion.

Les rayons du soleil couchant ont ensuite accompagné Roland Robert vers sa dernière demeure, dans le cimetière de la ravine à Marquet où a eu lieu l’inhumation.

M.M. 


Kanalreunion.com