Hommage

Le PCR regrette une femme déterminée et courageuse

Disparition de Geneviève Bérenger

Témoignages.re / 24 juillet 2013

Suite à la disparition de Geneviève Bérenger, le Parti communiste réunionnais a tenu à exprimer à son fils, Paul Bérenger, dirigeant du MMM et ancien Premier ministre de Maurice, ainsi qu’à toute la famille et ses proches ses sincères condoléances. Voici son message.

JPEG - 53.7 ko
En hommage à Geneviève Bérenger

Cher camarade,
C’est avec grande tristesse que nous apprenons le décès de ta mère, survenu le 22 juillet. Par ses combats à tes côtés pour la liberté et la dignité du peuple mauricien, elle restera dans les mémoires. Sa détermination et son courage éclairent non seulement l’histoire des luttes passées, mais aussi le chemin qui demeure à parcourir.
Nous t’adressons au nom du Parti communiste réunionnais nos sincères condoléances et nous te renouvelons toutes nos amitiés.

Pour le Parti communiste réunionnais
Elie Hoarau

En hommage à Geneviève Bérenger

Le Parlement mauricien suspend ses travaux

Cet extrait d’un article paru dans "le Mauricien" d’hier donne un aperçu de l’impact dans l’île sœur de la disparition de Géneviève Bérenger.

« Marraine était une mère pour nous tous et avait une affection sincère pour tous les Militants », nous confiait ce matin Alan Ganoo le leader de l’Opposition. « On ne pouvait faire comme si de rien n’était et continuer nos activités business as usual. C’est pourquoi nous avions décidé dans un premier temps de ne pas présenter de Private Notice Question. Nous avions par la suite suggéré au Premier ministre de ne pas organiser de séance parlementaire du fait que tous les parlementaires du MMM seront pris par les funérailles et n’auraient pas le cœur aux débats parlementaires. Nous sommes heureux que le Premier ministre ait accepté et a renvoyé la séance parlementaire à demain, mercredi », explique le leader de l’Opposition qui considère que « ce sera une manière digne de rendre hommage à cette grande dame ». (…)
Siven (Sylvain pour les Français) Ramsamy qui a été un des dirigeants du MMM et qui a passé une année en prison pendant les années de braise se souvient de Geneviève Bérenger comme d’une grande combattante. « Sybille Masson et elle ainsi que toutes les mères de ceux qui étaient les prisonniers politiques du régime d’alors sont des femmes-courages qui non seulement nous ont accompagnés tout le temps que nous étions incarcérés mais qui gardaient la lutte vivante à l’extérieur. Marraine était présente dans toutes les grèves de la faim, les manifestations et les grands moments », nous dit Siven Ramsamy.


Kanalreunion.com