Hommage

Marcel Soubou n’est plus

Témoignages.re / 7 janvier 2011

Terrassé par une attaque cardiaque à l’âge de 64 ans, notre camarade est décédé avant-hier au Port. Son engagement marquera l’histoire du militantisme à La Réunion, tant dans le domaine politique que dans la culture. Parti en France pour des études supérieures, Marcel Soubou a été de tous les combats des Réunionnais en France. Membre fondateur de l’UGTRF (Union générale des travailleurs réunionnais en France), collaborateur au journal de cette organisation “Combat réunionnais”, il fut particulièrement en pointe dans la lutte contre l’Ordonnance Debré. Il participa à la grève de la faim des victimes de ce texte inique. Une action qui a pesé de manière décisive dans la balance et est à l’origine du vote unanime de l’Assemblée par lequel cette disposition a été abrogée.

C’est aussi l’image d’un compagnon que laissera Marcel Soubou. Compagnon de Paul Vergès et de Laurent Vergès, qu’il a accompagné au cours de leurs déplacements dans l’Hexagone, avant de devenir l’attaché parlementaire de Laurent Vergès. C’est à la suite de la disparition tragique de ce dernier qu’il prit la décision de revenir s’établir à La Réunion. De retour dans son pays, il s’est comme à l’accoutumée engagé sur tous les fronts : à “Témoignages”, et sur le front politique, élu deux mandats de suite au Conseil municipal du Port. Marcel Soubou, c’était aussi un militant culturel, un passionné de littérature et de musique qui, tout au long de sa vie, a recueilli de véritables trésors : disques, affiches, ouvrages.

“Témoignages” s’associe aujourd’hui à la douleur de son épouse Dominique et de leur enfant, Diem, de sa famille et de tous ses proches.
Les obsèques auront lieu ce matin à 10 heures, au Centre funéraire de Commune Primat à Saint-Denis.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • On ne peut que remercier pour tout le souvenir qu’il nous laisse.
    A sa famille, je viens lui dire toutes mes condoléances.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • chapelle la misere
    quand nou voi nout bann camarade kom marcel soubou y sava sa y donn a nou a reflechir.
    aret avek la aine uni a nou parce kè nou lè de pasaz si la tèr bon dié,li la batail pou lo pep dopi en frans ziska la renion li té a koté bann pli maléré ,bann pli faibe.an tank ome religié nou souèt ké li nora in ti tache facil koté bondié.
    a son madame,son zenfan son bann famille mi di a zot pren couraz ,mi koné lé pa facil ,lé dir pou zout ,mé sa travail bondié.

    MAURICE ET DANIEL SINGAINY

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • A Dieu l’ami !
    C’est avec consternation que j’apprends ton départ vers une destination inéluctable que personne n’a pu décrire. Je sais que le voyage sera agréable et le séjour digne de tes attentes.A ceux que tu laisses , Dominique et Diem , Jean-Maurice j’adresse mes sincères condoléances et l’expression de ma sympathie. Michaël ,ancien du Lycée Leconte de Lisle Mathélem.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com