Hommage

Maurice Gironcel : « Une grande mémoire vivante du patrimoine réunionnais s’en est allée »

Décès de Emmeline Payet-Coupama

Témoignages.re / 22 septembre 2014

Dans un communiqué diffusé samedi, Maurice Gironcel adresse un message de condoléances à la famille et aux proches d’Emmeline Payet-Coupama.

C’est avec une grande tristesse que j’apprends la disparition de Emmeline Payet-Coupama, des suites d’une longue maladie. Emmeline, poétesse, écrivain, artiste… nous avait ouvert les portes des calbanons de Jacques Bel Air, quartier historique de Sainte-Suzanne, haut lieu de la mémoire réunionnaise. Fille d’Edmond Payet, ancien directeur du Domaine de Bel Air, Emmeline qui a passé toute son enfance à Bel Air s’est intéressée à la vie des journaliers agricoles, ces hommes et ces femmes travaillant avec toute leur force et courage, dans des conditions souvent difficiles. Elle a écrit plusieurs mémoires valorisant l’histoire de Jacques Bel Air et son vœu le plus cher était de reconstruire la chapelle gothique du Domaine de Bel Air, et la réhabilitation des calbanons en musée des travailleurs de la terre.

Femme engagée, militante culturelle, artiste, Emmeline s’est toujours battue pour la reconnaissance de l’identité culturelle réunionnaise et pour la valorisation du patrimoine culturel matériel et immatériel de notre île.

Elle s’en est allée en ce jour de commémoration des journées du patrimoine. C’est en effet une mémoire vivante, un patrimoine qui nous quitte. A nous de faire vivre sa mémoire et de la transmettre, comme elle le faisait avec beaucoup de passion, à la nouvelle génération.

En mon nom personnel et au nom de mon conseil municipal, j’adresse mes condoléances à son mari Gérald et à toute sa famille.

Maurice Gironcel
Maire de sainte-Suzanne


Kanalreunion.com