Hommage

Militante jusqu’au bout

Décès de Julia Sinédia à l’âge de 113 ans

Témoignages.re / 7 octobre 2005

Julia Sinédia née Cazour, âgée de 113 ans, doyenne de La Réunion et vice-doyenne des Français, est décédée hier matin à la maison de retraite de Saint-Louis du Groupe hospitalier Sud Réunion où elle résidait depuis 1993.

Dame de cœur et fière de ses convictions, Julia Sinédia, militante au Parti communiste réunionnais (PCR) nous a quittés hier matin vers 6h15, à la maison de retraite de Saint-Louis. Le 12 juillet dernier, entourée de ses proches et des pensionnaires de cet établissement, Julia Sinédia avait fêté ses 113 ans. Coquette et coiffée d’une capeline ce jour, ses enfants l’avaient choyée et embrassée tendrement.

Sa mère l’a quittée à l’âge de 100 ans

Cette militante pour le respect de la dignité des Réunionnais est née le 12 juillet 1862 à Saint-Louis. Sa mère l’a élevée seule et l’a quittée à l’âge de 100 ans. Julia s’était unie pour la vie à Pierre Sinédia de 4 ans son aîné. Elle avait donné vie à un garçon et à une fille, tous les deux décédés. Elle apprit "à lire, à écrire et à compter" à l’École des Sœurs de Saint-Louis. Elle effectua les tâches ménagères "chez les gros blancs". Elle travailla dans les champs, cuisina et blanchit le linge à l’hôpital de Saint-Louis.

Une mémoire vive

Sa mémoire était encore vive et Julia Sinédia revivait le temps où elle “charoyé do lo si la tèt” et repassait avec “le fer à charbon”. Avec le PCR, elle connût "la discrimination politique" et elle milita pour le droit de vote des femmes. À table avec les autres pensionnaires, elle racontait les moments de luttes passées auprès "des politiciens et des curés". Elle discutait actualité car l’évolution du monde et de La Réunion l’intéressait vivement. Cet engagement politique, elle l’assumait car elle se battait pour un idéal.

Bavarde et solidaire

Au cœur de Julia Sinédia se trouve Dieu. Jusqu’à l’âge de 98 ans, elle se rendait "à pied à la messe". Sa chambre à la maison de retraite de Saint-Louis était habillée de “bondieuseries”. Au moment où elle fêtait son anniversaire, elle n’oubliait surtout pas la communion. Selon elle, "le Christ est le médecin du corps et de l’âme... C’est lui qui guérit". Ses proches lui rendait visite régulièrement. Dans leurs poches, des pastilles et bonbons que cette centenaire appréciait tant. Très bavarde, elle conseillait ses enfants et même le personnel soignant. Des mots justes remplis de sagesse.
Julia Sinédia aurait eu 114 ans le 12 juillet 2006, elle buvait quotidiennement sa limonade et elle ne prenait aucun médicament. Le secret de cette longévité : se battre avec détermination jusqu’au bout.

Jean-Fabrice Nativel


Cérémonie religieuse à l’église de Saint-Louis à 14h30 aujourd’hui

Le corps de Madame Julia Sinédia repose chez sa petite fille Marcely Moutama au 207 avenue Principale à Saint-Louis. La cérémonie religieuse est célébrée aujourd’hui à 14h30 à l’église de Saint-Louis et son corps sera inhumé au cimetière de Saint-Louis.


Kanalreunion.com