Hommage

PCR : « Nous saluons la vie exemplaire de Nelson Mandela »

Message du Parti Communiste Réunionnais

Parti Communiste Réunionnais / 7 décembre 2013



JPEG - 119.3 ko
Le 1er mai 1986, les Réunionnaises et les Réunionnais marchent pour la libération de Nelson Mandela.

Le 20e siècle a été marqué par de profonds changements géopolitiques, économiques, sociaux et politiques. Tous ces changements ont eu pour origine des décisions prises par des dirigeants européens.

Pour s’opposer aux décisions néfastes, des hommes issus d’Asie, d’Afrique et d’Amérique se sont levés, ont combattu et reconquis leur souveraineté.

Tous ont donc, à un moment donné de l’Histoire de leur pays, incarné un idéal de liberté. Nelson Mandela est de ceux-là.

Entré en lutte en 1944 contre la ségrégation raciale

Entré en lutte en 1944 contre la ségrégation raciale, Nelson Mandela sera arrêté 20 ans plus tard, sur dénonciation de la CIA, emprisonné et maintenu au secret 27 années durant dans des conditions inhumaines.

Son combat, son refus intransigeant d’accepter une amélioration de son sort personnel ou même une libération en échange d’un renoncement à la lutte de libération, suscitent un mouvement de soutien toujours plus ample dans le monde et notamment auprès des plus jeunes, rendant intenable la position des partisans de l’apartheid.

Libéré en 1990, âgé de 72 ans, fragilisé par une tuberculose longtemps restée sans soin, Nelson Mandela est élu, en 1994, le premier président d’une Afrique du Sud devenue démocratique.

Sans diminuer le mérite ni le courage de tous ceux qui, au long du 20e siècle, conduisirent leur peuple à l’indépendance, nous pouvons affirmer que Nelson Mandela, libérant son pays de l’apartheid, a libéré tous les Noirs de leurs chaînes et, en refusant de céder à la vengeance, en tendant la main aux bourreaux de son peuple, il a su créer les conditions de la réconciliation accomplissant l’acte fondateur d’une nation arc-en-ciel et léguant ainsi à la planète entière, un exemple de courage, de ténacité, de lucidité et de responsabilité.

Le PCR a toujours été solidaire de la lutte anti apartheid

Nelson Mandela, par son action et celle de tous ses camarades, a redonné à l’Afrique entière et à tous les opprimés du monde, l’espoir qu’au bout de leurs luttes, une société plus juste était possible.

Pour notre très modeste part, nous sommes fiers d’avoir, par nos actions, aidé matériellement à la lutte et contribué à populariser le soutien aux nombreux militants d’Afrique du Sud qui ont accepté de payer de leur liberté et de leur vie souvent, la reconquête de leur liberté.

En effet, le PCR a toujours été solidaire de la lutte anti apartheid en Afrique du Sud. Ainsi quand Nelson Mandela a décrété la lutte armée c’est un Réunionnais, Jacques Vergès, qui lui a servi d’intermédiaire pour obtenir des gouvernements africains les armes nécessaires à ses combattants. Nelson Mandela l’a souvent rappelé.

Au plus fort de l’apartheid, Paul Vergès, député européen a obtenu du Parlement européen une mission de la Commission européenne en Afrique dans les pays de la ligne de front pour le soutien à l’ANC et à Nelson Mandela. Le résultat de cette mission était la décision des pays de la ligne de front de boycotter le régime de l’apartheid.

Le refus des dockers de La Réunion de débarquer des produits de l’Afrique du Sud raciste

À La Réunion même, des manifestations ont été organisées par le PCR ainsi que par le FJAR, l’UFR et la CGTR pour dénoncer l’installation d’un Consulat de l’Afrique du Sud raciste ici à La Réunion.

Il faut aussi rappeler la manifestation organisée par le Parti à Gillot pour refouler en Afrique du Sud les premiers touristes racistes qui débarquaient à La Réunion. Il y a eu aussi le refus des dockers de La Réunion de débarquer des produits de l’Afrique du Sud raciste.

Et, à cette époque, nous étions les seuls à le faire. Et, aujourd’hui, certains de ceux qui louent l’action de Mandela, maintenant disparu, se trouvaient hélas dans l’autre camp.

La grande leçon que laisse Nelson Mandela c’est qu’après avoir combattu le racisme dans son pays, il a su faire la réconciliation de tout son peuple, noir et blanc confondu. Cette leçon de rassemblement est universelle. Elle vaut aussi pour nous : comment nous unir sur l’essentiel quand notre pays est en difficulté et nos jeunes en désespérances.

Aujourd’hui, saluant la vie exemplaire de Nelson Mandela, nous nous inclinons devant la profonde douleur de tout le peuple d’Afrique du Sud.

Au nom du Parti Communiste Réunionnais, nous présentons à son épouse, Madame Graça Mandela, à ses filles Zenani Mandela et Zindzi Mandela-Hlongwane ainsi qu’à leur mère, Madame Winnie Madikizela-Mandela, nos très sincères condoléances.


Kanalreunion.com