Hommage

Que Gisèle soit toujours vivante dans la mémoire et l’esprit des Réunionnais

Élie Hoarau, secrétaire général du PCR

Témoignages.re / 2 juillet 2011

Élie Hoarau a rappelé pourquoi le Parti communiste réunionnais a tenu à organiser cet hommage. Pour le PCR, Gisèle incarne la lutte du peuple malgache pour la liberté et la dignité. Âgée d’à peine 19 ans, elle a connu l’écrasement de la révolte de 1947, et elle a créé le Comité de solidarité pour venir en aide aux victimes de la répression coloniale. Ce message a été reçu tout de suite à La Réunion, poursuit Élie Hoarau.
Le secrétaire général du PCR précise que la répression a touché toutes les couches de la population. Des députés de Madagascar, élus à l’Assemblée nationale, ont été humiliés par leurs collègues du Palais Bourbon, se souvient Élie Hoarau, mais un député réunionnais leur a tendu la main, c’était Raymond Vergès.
Le dirigeant du PCR rappelle ensuite les engagements de Gisèle Rabesahala dans plusieurs organisations : le parti AKFM, le syndicat FISEMA et le journal "Imongo Vaovao". Il évoque aussi les liens de camaraderie et de fraternité qui unissent Gisèle et les militants réunionnais, dont Laurence Vergès, Odette Mofy ou Paul Vergès.
Élie Hoarau conclut son intervention en appelant à des actions pour que Gisèle Rabesahala soit toujours vivante dans la mémoire et l’esprit des Réunionnais.


Kanalreunion.com