Hommage

Sudel Fuma : réaction de Jean-Raymond Mondon, président du CESER Réunion

Nos peines

Témoignages.re / 13 juillet 2014

Voici l’hommage rendu par le Président du Conseil Economique, Social et Environnemental Régional de la Réunion (Ceser).

C’est avec stupeur, effarement et une profonde tristesse que j’apprends la disparition brutale de Sudel Fuma, infatigable acteur du développement culturel, social et économique de la Réunion.
Personnage atypique, il a mené de front de nombreux combats, toujours dans la sérénité et dans le respect de ses opposants, en accord avec ses convictions profondes, liées tant à son histoire personnelle qu’à son parcours.
Sportif de haut niveau, il a marqué l’histoire de notre île lors des Jeux des Îles de l’océan Indien et ailleurs.
Universitaire de talent, il ne concevait son travail intellectuel qu’au travers de ses expériences, nées de son action au plus près du terrain. De ce fait, ses collègues de l’Université le définissaient comme un historien de terrain.
Il était sur tous les fronts où la connaissance du passé des îles de l’océan Indien pouvait être connue et enrichie, et où la mémoire, souvent douloureuse, de leurs habitants pouvait être certes honorée, mais aussi rétablie.
Sudel Fuma ne se contentait pas de parcourir les sentiers battus, il aimait en sortir et faire en sorte d’explorer ceux qui pouvaient lui apporter une meilleure connaissance et appréciation de son île, de son environnement et de leurs habitants. C’est au regard de ces chemins et sentiers parcourus, aussi intérieurement, à la lumière de ce qu’il avait appris ou ressenti, qu’il s’est engagé dans la sphère associative puis dans celle de la politique.
Préoccupé par le devenir de la jeunesse de son île, il était à son écoute, certes dans ses fonctions universitaires, mais aussi et surtout, à l’extérieur, sur les terrains de sport ou ailleurs.
C’est aussi cette passion de son île et de ses habitants qui l’a amené à ne pas se sentir corseté par des idéologies.
Soucieux de créer des ponts entre le monde étudiant et les acteurs socio-professionnels, il préparait la mise en œuvre prochaine des journées de présentation de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, à laquelle il appartenait.
Les membres du CESER de la Réunion se joignent à moi pour adresser à sa famille et à ses proches leurs plus sincères condoléances.


Kanalreunion.com