Hommage

Théodore Jean-Baptiste nous a quittés

Le décès d’un grand militant

Témoignages.re / 24 avril 2012

Notre camarade Sylvie Mouniata, membre du secrétariat du Parti communiste réunionnais, a eu la douleur de perdre son père Théodore Jean-Baptiste dans la nuit de dimanche à lundi.
Né en 1929, Théodore Jean-Baptiste est un des vétérans des luttes du peuple réunionnais. Il s’est engagé dès son plus jeune âge dans la lutte contre la misère dans laquelle était plongé le pays à l’époque coloniale. Il a donc participé aux combats pour les victoires du Comité républicain d’action démocratique et sociale (CRADS) qui remporta la majorité des communes aux élections municipales de 1945, puis le Conseil général et les Législatives d’octobre 1945 avec Raymond Vergès et Léon de Lépervanche.
Théodore Jean-Baptiste était ouvrier agricole. À cette époque, il s’était dressé contre le pouvoir quasi-absolu des gros planteurs. C’est cette société injuste que Théodore Jean-Baptiste a contribué à changer. Il a mené des campagnes pour expliquer ce qu’était la Sécurité sociale, contre la démagogie des gros planteurs et de leurs alliés qui affirmaient que la Sécurité sociale était là pour prendre l’argent des travailleurs.
Il a donc vécu les luttes menées à Saint-André aux côtés du maire de l’époque, le Dr. Raymond Vergès, puis les décennies de batailles contre la fraude électorale qui ont abouti au retour d’un maire communiste à la tête de la commune. Il s’est aussi engagé dans la lutte pour l’égalité sociale.
La Réunion que nous connaissons aujourd’hui, avec l’eau du robinet, l’électricité et l’école pour tous, c’est à des militants comme Théodore Jean-Baptiste que nous la devons.
Théodore Jean-Baptiste a aussi lutté pour que tous ses enfants aillent à l’école, ce qui était un droit loin d’être acquis à l’époque.
« C’était un grand militant, avec maman, c’est lui qui m’a éduquée politiquement », raconte avec émotion notre camarade Sylvie Mouniata.
À Sylvie Mouniata, sa famille et ses proches, "Témoignages" fait part de ses condoléances attristées.

Après la veillée qui a lieu chez Alain Jean-Baptiste, 6 rue des Émeraudes, Rivière du Mat les Hauts, le convoi partira en direction de l’église de Saint-André. Les obsèques auront lieu cet après-midi à 15h30.

À notre camarade Mouniata Sylvie

La disparition d’un être cher est toujours très dure à subir, mais parfois elle peut être une délivrance quand cette personne vit dans la souffrance quotidiennement.

Je tiens à t’adresser mes sincères condoléances les plus attristées à toi et à toute ta famille.

Coulik

Message de condoléances de la Section communiste du Port à Sylvie Mouniata

Les camarades de la Section communiste du Port viennent d’apprendre la disparition du père de Sylvie Mouniata.

Nous tenons à t’exprimer, chère Sylvie, nos condoléances attristées en ces heures de grande peine. Nous t’adressons nos pensées solidaires, toi auprès de qui nous avons mené et mènerons encore tant de combats pour la justice dans notre pays. Sois assurée de notre affection.

Virgil Rustan, secrétaire de la section PCR du Port 



Un message, un commentaire ?



Messages






  • nous aporte à SYLVIE MOUNIATA nout soutient moral dann doulèr ke li lé .
    in papa ,in momon, i pé pa ramplacé .
    in kozé dann nout rolizion i di avant nou la trouv lo vizaz bann profet rolizié nou la vi papa et momon avant et se bana la aminn a nout l’egliz o bien lo temple .
    sa i vé dir ou papa ,momon sa mim bondié.
    tiembo ansam camarade a ou ek out fami.
    sapel la mizere

    maurice singainy membre de la section cominist de st paul.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com