Hommage

Un symbole de l’Histoire de La Réunion

Témoignages.re / 29 août 2014

La disparition de Gabriel Chefiare, champion cycliste des années cinquante, laisse orphelins les cyclistes et cyclotouristes de notre île.
Aujourd’hui encore, au détour d’une promenade ou d’une course, on entend du bord de la route, « allez Chefiare ! ». Cette première exclamation, avant beaucoup d’autres, je l’ai moi-même lancée la première fois que j’assistais à une course cycliste qui traversait Saint-Denis par la rue de l’Eglise (aujourd’hui rue Alexis de Villeneuve).

Depuis cette lointaine époque, Gabriel Chefiare est l’icône du cyclisme réunionnais. J’y vois au moins trois raisons :

À travers ses succès, relayés quelques années plus tard par son frère Roger, autre athlète hors du commun (ce qui n’a pas manqué d’entretenir la légende), « Gaby » véhiculait les valeurs inhérentes au cyclisme et qui étaient celles de la vie à cette époque : travail, courage, rigueur, dépassement de soi.

Il incarna ensuite, en fin de carrière sportive, l’affirmation de soi et la réussite sociale des humbles par le sport.

Enfin, père de famille exemplaire, philosophe à ses heures, très cultivé, son intégrité et son rayonnement lui avaient valu d’être nommé « citoyen d’honneur » de notre ville de Saint-Denis.

Le cyclisme réunionnais sait ce qu’il lui doit : la renommée dans l’océan Indien, une activité de dirigeant bénévole compétent, l’inspiration de tant de vocations, la détection de plusieurs champions, une dynastie cycliste familiale.
Avec la dernière échappée de Gabriel Chefiare, c’est une page de l’histoire du sport réunionnais mais aussi de l’Histoire de La Réunion qui est tournée, tant son parcours a coïncidé avec le vécu des Créoles de notre île dont il faisait la fierté.
Nous exprimons notre entière sympathie à toute sa famille.

 Philippe de Cotte,
Comité Régional de Cyclisme
 


Kanalreunion.com