Hommage

« Une figure de la ville de Saint-André »

Décès de Marie-Thérèse Mara : hommage d’Eric Fruteau

Témoignages.re / 28 avril 2012

C’est avec une grande émotion que je m’adresse à vous pour rendre hommage à Madame Mara Marie-Thérèse. Elle est née en 1929. Le témoignage que j’apporte aujourd’hui aurait pu être le témoignage d’un fils à sa mère. Mais c’est surtout le témoignage d’un militant face au départ d’une grande militante.

C’est d’abord mon cœur qui parle, qui vous parle, qui parle à toute sa famille, à ses proches, à ses amis, à ses camarades.

Car il est toujours difficile de perdre un être cher, un être avec lequel on a vécu et partagé des moments de joie, des moments de bonheur, mais aussi traversé les épreuves de l’existence.

Aussi, à toute sa famille, à ses enfants, petits-enfants, arrières petits-enfants, je veux présenter mes plus sincères condoléances. Et à vous toutes et à vous tous qui l’avez connue, je veux exprimer ma profonde sympathie et mon soutien moral dans ce moment de peine.

Je veux aussi me souvenir de Marie-Thérèse, de la femme engagée qu’elle fut pendant toute sa vie, de la militante incontournable. Elle nous laisse un lourd héritage. Il faudra être à la hauteur de ce qu’elle a pu faire pendant ces 82 dernières années.

Elle est toujours restée fidèle à ses convictions. Malgré des années extrêmement difficiles où exprimer ses opinions, surtout si on était de gauche, cela pouvait avoir des conséquences négatives pour soi et pour sa famille. Marie-Thérèse a affronté toutes ces épreuves. Elle a subi, elle n’a jamais reculé, elle n’a jamais eu peur. Elle a tenu et… elle a vu.

Ses valeurs, elle a su les transmettre à ses 8 enfants.

Femme de Maximilien Mara qui était tailleur d’habits, elle fut agricultrice et “bazardière”. Active, dynamique, accueillante, motivée et volontaire, c’était Mme Mara.

C’était donc une femme courage qui nous quitte, une femme engagée, et je veux de nouveau saluer la mémoire de cette figure de la ville de Saint-André.

Puissions-nous garder le meilleur d’elle-même. J’adresse de nouveau mes condoléances émues et attristées à toute sa famille.

Adieu Marie-Thérèse. Je suis persuadé que là où tu es, tu auras un regard sur nous.

Merci pour tout.

 Eric Fruteau 


Kanalreunion.com