Hommage

Vibrant hommage à Jean Joly et Teddy Piat, grands combattants réunionnais de la liberté

À l’occasion du 73e anniversaire de leur déportation par les nazis

Correspondant Témoignages / 7 avril 2016

Ce mercredi 6 avril, au Collège de Bourbon à Saint-Denis, s’est déroulée une cérémonie en souvenir de Jean Joly et Teddy Piat, anciens élèves du Lycée Leconte de Lisle (actuellement Collège de Bourbon), résistants de la Seconde Guerre Mondiale et déportés le 6 avril 1943 dans les camps de concentration nazis de Neuebrem puis Mauthausen. Ce fut une cérémonie vibrante, à laquelle ont notamment participé d’autres résistants réunionnais, comme Paul Vergès, qui ont plaidé pour la fidélité réelle de notre peuple à tous nos compatriotes combattants de la liberté depuis sa naissance il y a 353 ans…

JPEG - 76.7 ko
Discours de Paul Vergès.

Cet événement a été organisé par les responsables et professeurs du Collège de Bourbon avec des élèves, qui ont participé notamment à la proclamation de chants pour la liberté, et avec des partenaires comme l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie à La Réunion (APHG). Il a commencé par un chaleureux mot d’accueil du Principal du collège, M. Ibrahim Cadjee, avant que prennent la parole Jacques Delpech, président de l’APHG, et plusieurs personnalités au nom du Département, de la Région, du Rectorat et de la Préfecture.

Le Sénateur communiste Paul Vergès a également été invité par les organisateurs à s’exprimer à ce sujet, à la fois en tant que résistant et ancien élève de cet établissement, où il a connu Jean Joly et Teddy Piat comme collègues, avant de les rejoindre avec son frère Jacques en France comme militants pour une France libre. À ce titre, Paul Vergès a lancé un appel à tous les Réunionnais — et notamment aux jeunes qui doivent prendre en mains l’avenir de leur pays — à se préparer à assumer leurs responsabilités pour un peuple réunionnais libre, responsable et solidaire.

JPEG - 77.4 ko
Les élèves du collège de Bourbon interprètent le Chant des partisans.

« Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne ? »

Ensuite, un groupe d’élèves a proclamé en chorale, avec talent et beaucoup d’émotion ‘’Le Chant des Partisans’’ ou ‘’Chant de la libération’’, l’hymne de la Résistance française durant l’occupation par l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale, avec cette question : « Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne ? ». Et puis les officiels et autres invités ont visité une belle exposition, commentée par Jacques Delpech, où l’on peut voir le parcours héroïque accompli par Jean Joly et Teddy Piat.

JPEG - 58.3 ko
Le sénateur dévoile la plaque rendant hommage aux deux résistants.

La visite de l’exposition a été suivie par le dévoilement officiel par Paul Vergès d’une plaque dans le hall du collège, « à la mémoire de Jean Joly et Teddy Piat, résistants réunionnais déportés, élèves dans cet établissement de 1931 et 1938 ». La cérémonie a été clôturée par un nouveau chant de la chorale, qui a entonné ‘’La Marseillaise’’, et par un cocktail très convivial offert par le Collège.

Correspondant

JPEG - 75.4 ko
Le collège Bourbon, ancien lycée Leconte de Lisle.


Kanalreunion.com