Hommage

Voici d’autres hommages adressés à “Témoignages”.

Hommages à Laurence Vergès.

Témoignages.re / 5 novembre 2012

L’AJFER-Nou Lé Kapab rend hommage à une grande militante

Nous tenons à exprimer nos sincères condoléances à la famille de Laurence Vergès, Paul son époux, ses enfants et ses petits-enfants. En cette période de douleur et de tristesse, nous leur apportons tout notre soutien.

La Réunion a perdu une grande dame qui a milité pour défendre les intérêts du peuple réunionnais.

A travers ses écrits et son engagement au sein du journal "Témoignages" et de l’Union des femmes de La Réunion (UFR), Laurence Vergès a œuvré à la reconnaissance et au respect de notre peuple, mais aussi de la Femme réunionnaise. 

Femme, militante, Laurence Vergès a été de tous les combats passés, présents et à venir. Sa mémoire restera toujours dans chaque lutte que nous, Réunionnais, menons et continuerons à mener pour défendre notre pays.

Aujourd’hui, La Réunion rend hommage à une femme de courage, qui est un exemple pour les générations d’aujourd’hui et de demain. 

Pour l’AJFER–Nou lé kapab,

Gilles Leperlier , Président
Un «  engagement inlassable à la cause de la Femme et de la Culture réunionnaise »

Cher Monsieur Vergès,

Nous apprenons avec tristesse le décès de Madame Laurence Vergès. Au nom des membres de l’AMR/Association musulmane de La Réunion, et en mon nom propre, nous vous adressons ainsi qu’à toute votre famille nos très sincères condoléances.

L’AMR se souvient du partenariat mené avec Madame Laurence Vergès alors qu’elle présidait le “Comité Culture Témoignages”, et ce, pour la venue dans l’île d’éminents conférenciers.

Nous rendons hommage à sa mémoire pour son engagement inlassable à la cause de la Femme et à celle de la Culture réunionnaise.

C’est à sa juste place, totalement méritée, qu’elle aura ainsi servi notre peuple et notre Ile.

Avec nos respectueuses salutations.

Pour l’Association musulmane de La Réunion,

Houssen Amode
Laurence Vergès, fervente militante pour la cause des femmes réunionnaises

J’apprends avec affliction et beaucoup de tristesse la fin de vie parmi nous de Laurence Vergès qui a été une femme de vie et une femme militante exemple d’humilité. Dans les circonstances qui sont les nôtres aujourd’hui, nous nous sentons peu de chose devant le vide et la douleur tant la disparition de Laurence est brutale ! Par quel bout prendre les choses quand tout semble se dérober ? Que dire quand les mots perdent de leur sens et que tout devient subitement dérisoire et insignifiant ?

Laurence , ce que je retiens de toi, c’est ta simplicité, ta modestie, ta détermination à combattre dans toutes les circonstances, quelles que soient les difficultés et les épreuves à surmonter... Tu as toujours lutté discrètement et inlassablement pour les causes justes.

Militante invétérée de la cause des femmes, du soutien aux pauvres et combattante pour la justice sous toutes ses dimensions, actrice de l’égalité pour toutes et pour tous, nous nous souviendrons toujours de tes efforts acharnés pour les droits humains et les droits des femmes. Tout le plaisir a été pour moi à militer avec toi sur des causes communes et pour les femmes. Tu seras toujours avec moi dans ce combat pour la dignité.

Ta modestie est un exemple à suivre. Tu es de la fibre de celles qui ne travaillent pas pour la gloire et la reconnaissance. Tu nous as illuminés de ton aura et tu continues d’illuminer nos cœurs de ton charisme, de ta droiture et de ton humanisme. La mort t’emporte pour ton dernier voyage, mais tu restes quotidiennement en notre sein parce que la défense de la cause que tu as cultivée en nous s’enracine chaque jour plus profondément en nous.
Notre peine est immense, mais nous nous réconfortons des acquis que nous avons collectés auprès de toi et des perspectives rayonnantes que nous entrevoyons pour promouvoir des femmes à ton image, pleine de modestie, debout pour des avenirs meilleurs d’équité et d’égalité retrouvées.

Que ton exemple nous guide afin d’être à la hauteur de ton parcours militant.

Repose en paix.

Les camarades de la Section communiste de Trois-Bassins s’associent à ma démarche et adressent ses sincères condoléances à la toute famille de Laurence, en particulier à notre camarade Paul Vergès.

Simone Yee Chong Tchi-Kan
«  Elle a choisi son chemin et l’a mené jusqu’au bout »

A Paul Vergès,

A ses enfants,

Au journal "Témoignages",

Je vous présente mes sincères condoléances pour la disparition de votre femme et mère.

Laurence a été une militante et une femme combattante. Elle mérite le respect de toutes les femmes de La Réunion pour son combat. 

Elle a choisi son chemin et l’a mené jusqu’au bout. Qu’elle soit bénie sur la voie qui a été la sienne.

Soyons reconnaissants pour tout ce qu’elle a fait pour La Réunion.

Marc Kichenapanaïdou
C’est une grande dame qui nous quitte

Nous avons eu la joie et le privilège de rencontrer Laurence à plusieurs reprises. C’est sa simplicité qui nous a le plus marqués, une simplicité qui transfigure les échanges en communion avec les autres. Une femme qui a vécu de grands combats au coude à coude avec son époux et qui est restée néanmoins très humble. Le mystère de certaines femmes, nous disait un ami, tient dans leur art de se trouver là aux grandes heures. Elle a su assumer pleinement ses responsabilités.

Merci Laurence pour ce parcours de vie rempli d’amour pour les autres.

Reynolds et Martine Michel
Laurence

Beau parcours,

Force de la nature,

Souvenir fraternel,

Condoléances à la famille.

Guy Pignolet
Laurence, « une militante infatigable des droits de la personne humaine »

L’UFR est profondément attristée par le décès de Laurence Vergès et adresse ses sincères condoléances à la famille de Laurence, en particulier à son compagnon de vie et de lutte, Paul Vergès, ses enfants, petits-enfants.

L’Union des femmes réunionnaises tient à rendre hommage à Laurence Vergès.

Laurence a participé à la création de l’UFR. Elle a été une militante infatigable des droits de la personne humaine et de la cause des femmes, elle a apporté son soutien et son énergie aux combats que l’UFR a menés. Les Femmes réunionnaises ne l’oublieront pas. A l’écoute des autres, discrète, elle savait, par sa gentillesse et son calme, donner confiance et encourager celles qui, après elle, ont pris la relève à l’UFR.

Ses amies, ses sœurs la pleurent. Pour Laurence, elles continueront la longue marche des femmes vers l’égalité et un monde plus juste et plus solidaire.

Pour l’UFR, Graziella Leveneur
« Un exemple pour toutes femmes militantes et engagées »

A toute la famille de Laurence Vergès, à son mari Paul, à ses enfants, à ses proches, je présente mes sincères condoléances.

A travers Laurence Vergès, je voudrais rendre hommage à la femme, épouse, mère que la vie n’a pas épargnée, mais qui, dignement, courageusement, est restée fidèle à ses engagements, à ses idéaux. Dans les moments de succès comme dans les moments douloureux, elle est restée elle-même, humble, simple, mais efficace. Elle est un exemple pour toutes femmes militantes et engagées. Même si elle a délibérément choisi de rester dans l’ombre, elle a accompli un travail considérable pour toutes les femmes. Nous lui en sommes reconnaissantes.

Thérèse Baillif
« U ne personnalité aux qualités humaines remarquables »

La présidente du Conseil général a appris avec beaucoup de tristesse le décès de Madame Laurence Vergès. « C’est une personnalité aux qualités humaines remarquables qui nous quitte aujourd’hui. Passionnée d’écriture et de littérature, Laurence Vergès s’est distinguée par son militantisme actif pour la cause des femmes et a toujours apporté un soutien indéfectible à son époux dans son combat politique ».

Nassimah Dindar présente ses sincères condoléances à Monsieur le Sénateur Paul Vergès, à son collègue Vice-président du Conseil général Pierre Vergès, ainsi qu’à toute la famille dans cette terrible épreuve.

Nassimah Dindar, présidente du Conseil général
Laurence Vergès : une grande dame nous a quittés

Laurence Vergès, née Derouin à Ivry-Sur-Seine le 22 septembre 1924, est morte aujourd’hui, samedi 3 novembre 2012, à 88 ans.

Sa disparition nous touche profondément, car elle incarnait à nos yeux la femme engagée, contre vents et marées, debout, enracinée dans la terre réunionnaise, mais toujours ouverte au monde, têtue dans ses convictions, mais jamais sourde aux arguments qui portaient un vrai souffle. Sa disparition nous touche, car en épousant Paul Vergès, elle épousait aussi la terre réunionnaise, notre histoire, notre identité, et allait en devenir une ardente défenseure et porte-parole.

Arrivée à La Réunion en 1954, avec Paul Vergès, celui avec qui elle aura partagé 65 ans d’existence, Laurence Vergès a marqué l’histoire de notre pays. Son parcours va la mener dès la Seconde Guerre mondiale à militer au Parti communiste français, à s’engager sur le plan politique, culturel, et plus particulièrement pour la cause des femmes.

Son engagement dans la vie réunionnaise sera exemplaire. Libraire à Saint-Denis (Librairie des Mascareignes), dans les années 50, elle sera ensuite journaliste à “Témoignages” et participe en 1958 à la création à Saint-Paul de l’Union des femmes de La Réunion (UFR). La présidence en est assurée par Marie Gamel, et Isnelle Amelin occupe le poste de secrétaire générale. Laurence Vergès a milité sans relâche pour la cause des femmes, mais aussi pour la reconnaissance de notre identité réunionnaise, pour cet idéal « de justice et de liberté » qui l’a toujours motivée. Infatigable, elle participe activement dans les années 80 à l’animation de la “Commission Culture Témoignages” qui, notamment dans le cadre de la fête de “Témoignages”, mène des actions de vulgarisation auprès des scolaires, organise des conférences, des ateliers et des rencontres avec de grands écrivains, penseurs, auteurs engagés : Jorge Amado et Zélia Gattaï, Maryse Condé, André Brink, Louis Sala-Molins, Delia Blanco.

Le maire de la ville du Port et son Conseil municipal tiennent à saluer la mémoire de Laurence Vergès, et transmettent leurs sincères condoléances à la famille, plus particulièrement à Paul, Claude, Françoise, Pierre, les enfants et les petits-enfants.

Jean-Yves Langenier, Maire du Port
«  Une militante accomplie, infatigable »

C’est avec une grande émotion et tristesse que Maurice Gironcel et son Conseil municipal ont appris la disparition de Laurence Vergès.

Pour eux, «  elle était l’image même de la militante accomplie, infatigable, toujours à l’écoute des autres, en particulier des femmes » qu’elle aura accompagnées dans leur combat de chaque jour. La Réunion ne pourra oublier Laurence.

Ils tiennent à présenter leurs sincères condoléances à toute la famille et plus particulièrement à M. Paul Vergès. Ils leur assurent de leur plus profonde sympathie et de leur soutien dans cette douloureuse épreuve.

Mairie de Sainte-Suzanne,

M. Gironcel, et son Conseil municipal
« Une militante du PCR de la première heure »

Nous apprenons à l’instant le décès de Laurence Vergès, épouse de Paul Vergès, militante du Parti communiste réunionnais de la première heure, qui a participé à de nombreux combats politiques réunionnais depuis des années, notamment en faveur de la condition des femmes.

Nous adressons nos sincères condoléances à Paul Vergès, à sa famille et à leurs proches, ainsi qu’au Parti communiste réunionnais et à ses militants.

Gil bert Annette, 1 er secrétaire fédéral

Fédération PS Réunion
« Une femme de valeur »

C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris la disparition de Madame Laurence Vergès. Les habitants de Saint-Leu se joignent à moi pour exprimer à la famille Vergès nos plus sincères condoléances. Aux côtés de son mari, cette femme de valeur a beaucoup œuvré pour les Réunionnais et tout particulièrement les femmes de modestes conditions. Il est connu de tous qu’elle a mené des combats pour une Réunion plus juste et plus solidaire.

Thierry Robert, Député-maire de Saint-Leu
Une Réunionnaise de cœur

Je tiens à rendre hommage à Laurence Vergès qui nous a quittés [samedi] à l’âge de 88 ans.

Elle fait partie de ces Réunionnaises de cœur qui ont mis leur vie au service de La Réunion, à une époque où le développement de l’île n’était qu’à ses prémices.

Mère de quatre enfants, elle a su en même temps militer pour la cause des femmes, en participant notamment à la création de l’Union des Femmes de La Réunion.

Je salue ce soir (…) cette militante et j’adresse à sa famille mes sincères condoléances.

Ericka Bareigts, Députée de La Réunion


Kanalreunion.com