J’ai lu pour vous par Georges Gauvin

Double Morale de Salim Lamrani - éditions Estrella

Georges Gauvin / 29 novembre 2016

JPEG - 40.2 ko

L’auteur est enseignant à l’université de La Réunion, écrivain, journaliste et spécialiste des relations entre les Etats-Unis et Cuba. Le titre complet de l’ouvrage est le suivant :

Double morale - Cuba, l’Union européenne et les droits de l’homme.

Pourquoi cet ouvrage ? Parce qu’en décembre 1996, l’Union européenne s’est alignée sur la politique américaine d’ostracisme à l’encontre de Cuba. Cuba, dont le seul crime est d’avoir conquis les armes à la main, par sa révolution de 1959, sa souveraineté nationale et d’avoir choisi un système social et économique autre que le système capitaliste. Cuba dont le crime est d’avoir résisté aux agressions militaires téléguidées par les Etats-Unis d’Amérique et d’avoir déjoué les quelque six cents tentatives d’assassinat fomentées à l’encontre de son dirigeant historique Fidel Castro.

En 2003, l’Union européenne a décidé de prendre des sanctions économiques politiques et diplomatiques à l’encontre de Cuba en raison de la prétendue situation du pays au regard des droits de l’homme et de l’arrestation de soixante quinze agents au service d’une puissance étrangère. Cas unique au monde car l’Union européenne ne s’est jamais embarrassée de telles considérations vis-à.-vis d’autres pays bien plus suspects que Cuba de violations des droits de l’homme pour ne pas parler des droits des femmes et des droits de l’enfant .

Pourtant la situation de Cuba ne présente pas au regard des droits de l’homme les déviations comparables à de nombreux pays, y compris de l’Union Européenne.C’est ce qu’a constaté Salim Lamrani qui s’est penché sur de nombreux rapports d’Amnesty International et ces rapports montrent à l’évidence que si de nombreux pays se voient reprocher leurs nombreuses entorses aux droits humains, tel n’est pas le cas de Cuba. Or Amnesty international ne peut être suspectée d’aucune complaisance par rapport au pays de Fidel Castro et d’ailleurs, cet organisme revendique son indépendance d’ONG dans son appréciation des situations sur le terrain.

Cet ouvrage qui peut se lire d’une seule traite est de nature à corriger l’opinion que nombre d’entre nous nous faisons de Cuba. De plus le lecteur trouvera toutes les références bibliographiques lui permettant une libre appréciation du travail de l’auteur et de son objectivité ce qui n’exclut pas bien entendu l’amour de la terre cubaine.

Georges Gauvin

NB Pour vous procurer cet ouvrage vous pouvez adresser un message à gauvin918@gmail.com ; autres livres de Salim Lamrani disponibles : Cuba : les médias face au défi de l’impartialité. Cuba : Parole à la défense. Fidel Castro : héros des déshérités.


Kanalreunion.com