Changement climatique

20 milliards de l’Union européenne pour la réduction des gaz à effet de serre dans le monde

Préparation de la COP23, Conférence de Bonn sur le Climat

Témoignages.re / 18 octobre 2017

Les contributions de l’Union européenne et de ses Etats membres pour soutenir les pays en voie de développement dans la réduction des gaz à effet de serre et dans leurs efforts de faire face aux impacts du changement climatique, ont connu une hausse considérable en 2016, selon un communiqué officiel publié à Bruxelles, ce mardi.

JPEG - 55.4 ko
Pollution atmosphérique au Caire, en Egypte. Photo Banque mondiale/Kim Eun Yeul

Selon le communiqué, le montant de la contribution a été confirmé, le 16 octobre 2017, au cours d’une réunion du comité en charge de la politique économique de l’Union européenne, en prélude à une conférence des Nations Unies sur le changement climatique prévue à Bonn, en Allemagne.

« La contribution de l’Union européenne et de ses Etats membres a été estimée à 20,2 milliards de dollars américains en 2016, une hausse considérable par rapport à l’année 2015. Ces contributions ont été versées dans des secteurs œuvrant pour l’atténuation des effets du changement climatique, et dans des initiatives d’adaptation au niveau des pays en voie de développement », souligne le communiqué.

« Cette contribution totale de l’Union européenne pour l’année 2016 est perçue comme un pas important vers la mise en œuvre de l’accord juridique contraignant sur le changement climatique obtenu à Paris, en décembre 2015 », ajoute le communiqué.

Les derniers chiffres ont montré la détermination de l’Union européenne à accroître sa contribution financière internationale sur le changement climatique pour l’atteinte de l’objectif de 100 milliards de dollars par an fixé pour les pays développés d’ici 2020 et jusqu’à l’horizon 2025.

Avant 2025, les parties à la convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique vont fixer un nouveau objectif collectif. Les montants alloués par l’Union européenne pour l’atténuation des effets du changement climatique et les initiatives d’adaptation seront conjointement mobilisés à partir d’une variété de sources : du secteur public et privé au niveau bilatéral et multilatéral, y compris des sources de financements alternatifs avec de la transparence dans la mise en œuvre.