Changement climatique

2013 : une des 10 années les plus chaudes

La Réunion n’a pas échappé au réchauffement des températures

Manuel Marchal / 6 février 2014

Sur le plan des températures globales, 2013 est une des 10 années les plus chaudes jamais observée. Elle est précisément 6e ex-aequo avec 2007. Mais dans l’hémisphère Sud, en Australie, c’était la plus chaude de l’histoire. Et notre île a connu ses trois mois les plus secs depuis 50 ans.

JPEG - 104.3 ko
L’an dernier, le Grand Etang était à sec à cause de la sécheresse. (photo Toniox)

L’année 2013 fait partie des 10 années les plus chaudes depuis le début des relevés de températures en 1850, selon l’Organisation météorologique mondiale.
Avec 2007, elle est la 6e année la plus chaude avec une température moyenne 0,5 degré au-dessus de la température moyenne de la période 1961-1990, et 0,03 degré au-dessus de la moyenne de la première décennie du 21e siècle.

En prenant uniquement en considération la température sur les continents, alors la moyenne globale est 0,88 degré plus élevée que la période 1961-1990, et 0,06 degré au-dessus de la moyenne de la première décennie du siècle.

« Notre action, ou inaction, façonnera » l’avenir

13 des 14 années les plus chaudes ont été enregistrée durant le 21e siècle. Les plus chaudes étaient 2005 et 2010, avec une température moyenne 0,55 degré au-dessus de la moyenne observée sur le long terme. La 3e la plus chaude est 1998, mais elle avait connu un phénomène El Niño extrêmement puissant.

Selon Michel Jarraud, secrétaire général de l’OMM, 2013 conforte la tendance sur le long terme. « Etant donnée la concentration record de gaz à effet de serre dans notre atmosphère, la température globale continuera à augmenter pour les générations du futur ». « Notre action, ou inaction, pour réduire les émissions de CO2 et d’autres gaz qui retiennent la chaleur façonnera l’état de notre planète pour nos enfants, petits-enfants et arrières petits enfants ».
L’OMM précise que 90% du réchauffement provoqué par les activités humaines est encore absorbé par les océans.

L’OMM travaille actuellement sur son Rapport sur le climat en 2013 qui doit être publié le mois prochain. Il donnera des détails plus précis sur les températures dans les régions, les précipitations, les inondations, sécheresse, cyclones, état de la banquise et niveau de la mer.

L’OMM est en train de collecter les données de 191 pays.
A la différence de 2012 où les Etats-Unis ont connu des records de température, les chaleurs les plus extrêmes l’an dernier étaient en Australie. Dans ce pays, 2013 a été l’année la plus chaude jamais observée.

Trois mois les plus secs depuis 50 ans

A La Réunion, l’année 2013 a été marquée par la sécheresse. En effet, les mois de mai, juin et juillet ont été les plus secs depuis plus de 50 ans. Cela a eu d’importantes conséquences sur les agriculteurs. Le début de l’année avait pourtant vu le passage de deux cyclones au large des côtes, cela n’a pas suffi.

Si cette tendance continue de s’accentuer, alors la crise va s’accélérer. Les manifestations des jeunes montrent qu’il est impossible d’organiser une rentrée au mois de janvier à cause de la chaleur.

L’adaptation au changement climatique ne concerne pas seulement la protection de la population par un aménagement du territoire adéquat, c’est aussi la remise en cause des modes de vie.

 M.M. 


Kanalreunion.com