Changement climatique

25000 sinistrés d’Enawo aidés pendant 8 mois par la Croix-Rouge

Reconstruire après le passage du cyclone

Témoignages.re / 12 avril 2017

Le passage du cyclone Enawo au début du mois dernier à Madagascar a fait des victimes et d’importants dégâts. La Croix Rouge malgache a depuis mené plusieurs actions en direction des sinisitrés.

JPEG - 74.8 ko
Une équipe de la Croix-Rouge dans le Nord-Est de Madagascar, la région la plus touchée par Enawo.

Durant la phase d’alerte la Croix-Rouge malgache (CRM) a déployé ses volontaires sur le terrain afin de sensibiliser les populations et d’évacuer les familles les plus à risque. Des évaluations des besoins ont été menées dès le lendemain du passage d’Enawo. Dans la capitale Antananarivo, la CRM a également fourni un soutien psychologique et une assistance médicale aux personnes déplacées vers les centres d’évacuation.

Le 13 mars, soit 4 jours après le passage du cyclone, deux équipes spécialisées en réponse aux catastrophes ont été dépêchées à Maroantsetra et Antalaha afin d’appuyer les branches locales de la CRM. En coordination avec le BNGRC, la Croix-Rouge malgache a également participé au survol aérien des zones impactées afin d’évaluer l’étendue des dégâts.

Face à l’ampleur de la catastrophe, le responsable des opérations de la PIROI s’est rendu à Madagascar le 9 mars afin d’appuyer les équipes dans la consolidation des évaluations préliminaires et dans l’élaboration d’un plan d’action d’urgence. La Croix-Rouge malgache a également fait appel au renfort de la FICR. Un équipier d’évaluation et de coordination d’urgence (FACT), un coordinateur spécialisé dans le domaine de l’habitat et un chargé de gestion de l’information ont ainsi été mobilisés en appui à la CRM. Par ailleurs, un coordinateur des opérations est en cours de recrutement.

Un plan d’action visant à répondre aux besoins immédiats de 25 000 personnes sinistrées par le cyclone sur une période de 8 mois a ainsi été établi par la Croix-Rouge malgache, avec l’appui de la PIROI et de la FICR. Ce plan prévoit des interventions dans les domaines de l’eau, l’hygiène et l’assainissement, et des abris d’urgence. Une offre de services de santé est également prévue dans la capitale.

L’intervention de la Croix-Rouge malgache est mise en œuvre dans les régions les plus touchées de Sava, Analanjirofo, Atsinanana et Analamanga et s’inscrit dans les domaines suivants :

Santé

Afin de réduire les risques sanitaires de 10 000 personnes déplacées dans la capitale d’Antananarivo, la CRM a mobilisé 36 volontaires formés au soutien psychosocial dans les centres d’évacuation et a distribué 500 kits de premiers secours à ses volontaires secouristes. Des actions de promotion à l’hygiène et de premiers secours ont été réalisées avec notamment des séances de sensibilisation autour de la santé et sur le bon usage des moustiquaires, particulièrement nécessaires pour la prévention des maladies vectorielles en période d’inondation. Dans les 3 régions d’Atsinanana, Sava et Analanjirofo, la CRM mène par ailleurs une étude pour la mise en place d’un système de surveillance sanitaire à base communautaire.

Eau, hygiène et assainissement (WaSH)

Dans le domaine de l’eau, hygiène et assainissement, la Croix-Rouge malgache se donne pour objectif de réduire les risques de maladies hydriques dans les communautés d’intervention de ses volontaires auprès de 5 000 familles (25000 personnes). Des distributions d’eau et d’ustensiles de stockage (seaux et jerricans) sont mises en place et la CRM a mobilisé une unité de traitement d’eau à Brickaville. Par ailleurs, les volontaires de la CRM mènent des activités de promotion de l’hygiène ainsi que des actions visant à garantir de bonnes conditions d’hygiène sur le moyen et long terme. La désinfection

de puits et la réhabilitation de sources d’eau communautaires dans les régions d’Atsinanana, Sava et Analanjirofo s’inscrivent notamment dans ce cadre. 77 puits ont ainsi déjà été désinfectés à Antalaha.

Habitat

Dans le domaine de l’habitat, la Croix-Rouge malgache a établi un plan d’action visant à venir en aide à 5 000 familles sinistrées (25 000 personnes). Les actions mises en œuvre consistent principalement en la distribution de kits de reconstruction d’urgence, accompagnée de séances de sensibilisation sur les bonnes pratiques locales de construction animées par les volontaires de la CRM. 4 000 kits et 8 000 bâches ont déjà été distribués à ce jour à Antalaha et Maroantsetra.

De plus, dans une perspective de développement et suivant la logique du « Build Back Better » (reconstruire mieux), 20 volontaires de la Croix-Rouge malgache seront formés à l’animation d’ateliers sur les techniques de construction sûre et durable, selon la méthode PASSA (Participatory Approach for Safe Shelter Awareness) développée par la FICR.

Enfin, la Croix-Rouge malgache assure la coordination nationale du cluster Habitat avec l’appui d’un délégué de la FICR.


Kanalreunion.com