Changement climatique

Agir rapidement contre les changements climatiques

Brésil, Afrique du Sud, Inde et Chine parlent d’une voix

Témoignages.re / 24 septembre 2012

Les pays émergents comme le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Inde et la Chine ont appelé vendredi 21 septembre les pays développés à se fixer des objectifs spécifiques en matière de réduction des gaz à effet de serre.

Créés le 28 novembre 2009, les quatre plus grandes économies en voie de développement, Brésil, Afrique du Sud, Inde et Chine, ont décidé de s’allier dans le but de faire face ensemble au problème du changement climatique.

Dans un communiqué, les pays BASIC ont rappelé l’importance de la conférence sur le changement climatique qui doit se tenir à la fin de l’année à Doha. Face à l’intensification des changements climatiques, les pays ont espéré que la question de la seconde période d’engagement du Protocole de Kyoto sera mise au jour et ratifiée par le plus grand nombre.

La nécessité de ratifier le Protocole de Kyoto

Les pays signataires ont souhaité la mise en place de la "Feuille de route de Bali" afin de faire progresser les négociations relatives au protocole. Ce protocole expire à la fin de l’année et est l’un des sujets de tensions entre les pays développés et les pays émergents, les uns rejetant la faute sur les autres. Certaines grandes économies, comme le Canada, n’ont pas souhaité ratifier la seconde phase du Protocole de Kyoto qui impose une réduction des émissions polluantes.

Pour les pays BASIC, « le Protocole de Kyoto est le seul instrument légal et contraignant permettant une réduction des émissions d’une manière efficace ». C’est dans cette optique que « toutes les parties concernées par la Convention-cadre de l’ONU sur le Changement climatique doivent s’assurer que les négociations sur les objectifs de réduction des émissions soient menées à bien, afin de pouvoir définir une orientation, des principes directeurs et un calendrier pour leur application », a indiqué la déclaration commune.


Kanalreunion.com