Changement climatique

Australie : après la catastrophe climatique, les menaces de l’environnement

Crocodiles, serpents et moustiques dans les villes inondées

Témoignages.re / 5 janvier 2011

L’Australie fait partie du monde des pays développés. Mais cette appartenance ne la met pas à l’abri des dégâts des eaux. Si tout l’aménagement est à revoir, dans l’immédiat, les habitants doivent faire face aux dangers des crocodiles, des serpents et des moustiques qui rappellent la réalité de leur environnement. Ci-après l’extrait d’un reportage de Radio Canada.

Les inondations qui dévastent le Nord-Est de l’Australie depuis plus d’une semaine ne cessent de s’aggraver. Les crues historiques que connaît l’État du Queensland australien recouvrent plus de 22 villes et villages sur une superficie équivalente à celle de l’Allemagne et de la France réunies.
Plus de 200.000 personnes sont affectées par ces inondations d’une ampleur jamais vue dans cette partie de l’Australie.
Mardi, le niveau de l’eau continuait de monter dans plusieurs régions, dont Rockhampton où les citoyens, coupés du monde par les eaux, sont ravitaillés par des hélicoptères de l’armée. Le niveau de la rivière Fitzroy, qui traverse la ville, atteignait mardi plus de 9,20 mètres.
En plus de l’eau qui continue de monter, des milliards d’habitants de Rockhampton qui ont refusé d’évacuer leur demeure s’exposent à un autre danger, les crocodiles et les serpents venimeux qui s’aventurent dans les zones résidentielles, et parfois même dans les demeures.
« C’est la saison des amours et ils ont été brusquement sortis de leur environnement naturel. Les serpents sont très, très nerveux en ce moment », a déclaré à l’AFP Scott Mahaffey, directeur des opérations des services d’urgence.
Les serpents se réfugient dans les arbres et les maisons à la recherche d’un endroit sec. Les autorités australiennes craignent aussi que toute cette eau stagnante ne favorise la prolifération des moustiques porteurs de maladies.
Ces crues qui affectent au moins trois systèmes fluviaux sont provoquées par des semaines de pluie intense et le passage du cyclone Tasha dans l’Est de l’Australie.
Des dizaines de routes, des voies ferrées, des infrastructures publiques et des milliers d’habitations et de commerces sont sous l’eau. Des récoltes entières ont aussi été ravagées par les flots et plusieurs mines de la région sont inondées.
Les dégâts matériels et les pertes économiques se chiffrent à plusieurs milliards de dollars. Les experts australiens estiment que le niveau des eaux pourrait demeurer élevé pendant encore au moins deux semaines.
Les États-Unis et la Nouvelle-Zélande ont offert lundi leur aide au gouvernement australien.


Kanalreunion.com