Changement climatique

Changement climatique : Maurice obtient l’aide de la France

Préparation de la conférence de Paris

Témoignages.re / 20 juin 2015

L’ambassadeur de France à Maurice a signé un accord vendredi avec le gouvernement mauricien. La France aidera le gouvernement de Maurice à préparer des mesures d’adaptation et d’atténuation.

La France va aider l’Ile Maurice à préparer des mesures, tant d’adaptation que d’atténuation, que se fixe l’État mauricien pour réduire ses émissions de dioxyde de carbone d’ici à 2025 qu’elle doit remettre à la Convention-Cadre des Nations unies sur le Changement Climatique (UNFCCC) dans le cadre de la 21ème Conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP21) prévue du 31 novembre au 11 décembre prochains à Paris.

Un accord a été signé dans ce sens ce vendredi à Port-Louis entre le ministre mauricien de l’Environnement et du Développement durable, Raj Dayal et de l’ambassadeur de la France à Maurice, Laurent Garnier.

Dans une déclaration, M. Dayal a dit que COP 21, qui aura lieu en décembre 2015 en France, est considéré comme étant la dernière opportunité pour l’adoption d’un accord global sur le changement climatique.

Il a ajouté que cette conférence devrait permettre aux pays signataires à s’engager à réaliser les objectifs de limiter les impacts du changement climatique. “Pour Maurice, le combat contre le changement climatique engage une action ambitieuse et durable », a-t-il déclaré.

Le ministre a rappelé les divers projets majeurs qui sont implémentés actuellement à Maurice, ainsi que les mesures additionnelles pour l’adaptation au changement climatique.

Celles-ci concernent l’élaboration d’une politique de mitigation des impacts du changement climatique au niveau national ; l’utilisation des technologies appropriées dans le secteur de l’énergie dans le but de réduire les effets des émissions de gaz et l’élaboration d’un cadre légal sur le changement climatique.

Le premier COP a eu lieu à Berlin en 1995. Le Protocole de Kyoto a été adopté au COP 3, le plan d’action de Montréal a été produit au COP 11 et au COP 17 à Durban le Fonds Vert pour le climat était créé.

En décembre 2015, le COP va chercher, pour la première fois en deux décennies de négociations onusiennes, à obtenir un accord universel sur le climat qui engage juridiquement à garder le réchauffement de la planète en dessous de 2 degrés par rapport à la température d’avant la Révolution industrielle en Europe.


Kanalreunion.com