Changement climatique

COP21 : inquiétudes de Nicolas Hulot

Un échec envisageable pour la conférence de Paris sur le climat

Témoignages.re / 2 novembre 2015

Pour Nicolas Hulot, les engagements des pays participants à la COP21 ne suffiront pas à maintenir l’augmentation des températures en dessous de deux degrés. Si les deux degrés sont dépassés, alors la situation pourra bien devenir incontrôlable.

JPEG - 90.9 ko

Pour Nicolas Hulot, la conférence de Paris sur le climat pourrait bien déboucher sur un échec. La responsabilité en incomberait aux engagements insuffisants des participants, a-t-il dit hier sur TV5 Monde.

« Il y a une mobilisation sans précédent. Vous allez avoir à Paris probablement 150, 160 engagements, y compris de la part de pays qui ont de faibles responsabilités », a déclaré le militant écologiste. « Mais globalement, au moment où on parle, on n’est pas sur la trajectoire des deux degrés. On est entre 2,5 et 3,5 degrés, on est largement au dessus », a-t-il poursuivi.

Rappelons que pour que la situation puisse encore rester maîtrisable, nombreux sont les avis qui estiment que l’augmentation de la température moyenne à la surface du globe ne doit pas dépasser 2 degrés de plus par rapport à l’époque préindustrielle.
« On ne va pas dire que Paris c’est la conférence de la dernière chance comme Copenhague (conférence climat qui s’était soldée par un échec en 2009) mais enfin il y a un moment où l’urgence ça ne signifie plus rien, les gens aux Philippines, au Bangladesh au Burkina Faso sont déjà dans l’urgence », a-t-il expliqué. « Il faut avoir conscience que ce n’est pas un petit sujet environnemental, c’est un sujet qui conditionne tous les enjeux de solidarité ». Il ne reste que peu de temps pour corriger le tir et arriver à un accord qui puisse préserver l’essentiel : un environnement vivable pour les générations futures.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • A la veille de la conférence internationale à Paris sur le climat de notre seule et unique planète, tout le monde doit agir afin de réduire son impacte sur les bouleversements climatiques en cours.

    Je pense qu’il ne faut pas attendre que cela vienne du pouvoir politique pour faire quelques choses de concret !
    Voici quelques exemples ;
    - Consommez autant que possible locale, les fruits et légumes de saison entre autre, vous évitez ainsi tout les coups de transports et CO2.
    Vous gagnez également en qualité et prix.
    - Isoler au mieux votre habitation. Des primes sont versées par les pouvoirs publics pour vous aider. Vous réduisez ainsi le montant de vos fac
    tures et le CO2.
    - Au feu rouge pour plus de 20 secondes à l’arrêt coupez votre moteur,
    Vous économisez votre carburant et du CO2.
    - Évitez d’acheter pour le prix, "parce que c’est pas cher", c’est souvent
    De mauvaises qualités et cela finit rapidement à la poubelle puis dans un incinérateur polluant notre atmosphère.
    - Évitez aussi les emballages tels barquettes de frigolite, emballages plastiques en surnombre...
    - Enfin, triez de façon sélective vos déchets et compostez vos déchets verts.
    Voilà quelques gestes simples de la vie courante sans se priver de
    L’essentiel et réduisants notre impacte sur l’environnement !
    En vous remerciant de votre attention,
    Richard F.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com