Changement climatique

COP21 : l’Afrique apporte sa contribution

Témoignages.re / 21 août 2015

JPEG - 90.7 ko
Les îles comme La Réunion en première ligne pour subir les conséquences du changement climatique.

Négociateur pour les 54 pays africains, représentant près d’un milliard d’habitants, Seyni Nafo a expliqué à l’Agence France Presse, que l’Afrique émet « à peine 3 % des émissions mondiales ». Cette faible émission n’empêche pas la volonté de la société civile africaine et de certains de leurs représentants de vouloir investir massivement dans l’énergie propre.

« Non seulement l’Afrique est la région qui a le moins d’émissions de gaz à effet de serre et qui est la plus vulnérable, mais elle est aussi la région avec le plus grand potentiel d’énergies renouvelables et celle qui a le taux d’accès à l’énergie le plus bas », a-t-il indiqué. L’énergie propre est « le moyen le plus sûr et le plus rapide de développer le continent », car « nous n’avons pas le choix ». Ce dernier a expliqué que « les énergies renouvelables et l’économie verte représentent le seul avenir sans pertes pour les pays développés et en développement », selon le site LePoint.fr. Pour lui, « ce qu’on fait entre aujourd’hui et 2020 est fondamental pour les pays en voie de développement ».


Kanalreunion.com