Changement climatique

COP21 : les premières décisions

Transition énergétique, adaptation, solidarité et protection des forêts

Témoignages.re / 2 décembre 2015

Le 30 novembre, premier jour de la COP 21 a été marqué par une série d’annonces et d’initiatives de lutte contre le changement climatique, portant notamment sur les subventions aux combustibles fossiles, l’aide aux pays vulnérables et l’innovation. Un communiqué de la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique en donne un premier aperçu.

JPEG - 42.4 ko
Lancement de l’Alliance solaire internationale, le 30 novembre 2015 à Paris.

La Banque mondiale a annoncé une initiative de 500 millions de dollars des États-Unis par l’Allemagne, la Norvège, la Suède et la Suisse. L’initiative Transformative Carbon Asset Facility aidera les pays en développement à mettre en œuvre leurs plans de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Par exemple, des incitatifs à l’élimination des subventions aux combustibles fossiles pourraient être offerts.
Les "amis de la réforme des subventions aux combustibles fossiles" (en anglais Friends of Fossil Fuel Subsidy Reform) et le groupe des dirigeants d’entreprise Prince of Wales ont aussi mis les projecteurs sur ces subventions. Réunissant une coalition de presque 40 gouvernements et de centaines d’entreprises et organisations internationales, ils ont réclamé leur suppression.

Aider les plus vulnérables

L’aide aux populations les plus vulnérables au changement climatique a aussi fait l’objet de deux annonces.
Une nouvelle initiative pour renforcer la résilience au climat – « Anticiper, Absorber, Refaçonner » – a été présentée par le Secrétaire général de l’ONU. Elle aidera à répondre aux besoins de 634 millions de personnes qui vivent près des régions côtières. L’initiative regroupera les efforts des gouvernements, de l’ONU, du secteur privé et d’autres parties prenantes pour une période de cinq ans.
Le Fonds pour l’environnement mondial (GEF) a pour sa part annoncé que 11 donateurs se sont engagés à verser 250 millions de dollars au Fonds pour les pays les moins avancés. Ils soutiendront l’adaptation des pays les plus vulnérables au changement climatique.

Énergie propre

En matière d’énergie renouvelable, l’Inde et la France ont lancé l’Alliance solaire internationale pour stimuler le solaire dans les pays en développement. L’initiative comprend 120 pays avec l’objectif de mobiliser 1 000 milliards de dollars d’ici 2030 pour favoriser un déploiement massif et abordable de solaire.
Une vingtaine de pays dotés de grandes économies ont axé leurs efforts sur l’innovation. Ils ont lancé la Mission Innovation, prévoyant de doubler les investissements en recherche et développement à 20 milliards de dollars sur cinq ans. Ils veulent accélérer les progrès publics et privés dans le secteur de l’énergie propre.
Six chefs d’État et de gouvernement se sont alliés à la Banque mondiale et au Fonds monétaire international pour demander aux entreprises et aux pays de tarifier le carbone. Les pays participant à l’appel sont l’Allemagne, le Canada, le Chili, l’Éthiopie, la France et le Mexique.

La solution forestière

Les chefs de gouvernement de pays forestiers et leurs partenaires ont publié une déclaration endossant les forêts en tant que solution clé pour le climat. Ils se sont engagés à agir de façon urgente pour promouvoir un développement économique rural équitable, en ralentissant et inversant la déforestation.


Kanalreunion.com