Changement climatique

COP21 : Paul Vergès invité dans la délégation de la France

Conférence de Paris sur le changement climatique

Témoignages.re / 28 novembre 2015

Le sénateur est revenu sur le travail de l’ONERC qu’il préside, et sur l’invitation à faire partie de la délégation de la France à la COP21 qu’il a due malheureusement décliné.

JPEG - 40.8 ko
Cette année, le rapport de l’ONERC est consacré au littoral.

À deux jours de l’ouverture de la COP21 à Paris, Paul Vergès est revenu sur une conséquence de la loi qu’il avait fait votée au Parlement : la création de l’ONERC qu’il préside, Observatoire national sur les effets du changement climatique. Chaque année, l’ONERC publie un rapport sur un point précis de la politique d’adaptation. Il se base sur des contacts avec des dizaines de collectivités. Ce rapport est remis chaque année au gouvernement.

La rencontre avec Ségolène Royal devait avoir lieu le 23 novembre, mais Paul Vergès n’a pas pu honorer le rendez-vous pour des raisons médicales.
Par ailleurs, Paul Vergès a reçu de Ségolène Royal une invitation pour faire partie de la délégation officielle du gouvernement de la France à la COP21, mais a dû décliner l’invitation pour les mêmes motifs. Cette invitation officialisait son rôle dans la lutte contre les effets du changement climatique.

Le sénateur rappelle les deux problèmes essentiels à l’ordre du jour de la COP21 : l’atténuation et l’adaptation. Cette dernière est le thème central de la loi votée pour la création de l’ONERC. Car le réchauffement crée déjà des problèmes dont il faut s’occuper. C’est pourquoi l’adaptation est une préoccupation permanente.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Que monsieur Paul Verges soit invité à participer aux travaux de la 21eme conférence internationale sur le réchauffement climatique me parait tout à fait normal, puisqu’il est le président de l’observatoire national sur les effets du changements climatique .
    Que monsieur Paul Verges monsieur Paul Verges décline cette invitation pour consacrer l’énergie qui lui reste malgré son grand âge et sa santé défaillante aux affaires de la Réunion et notamment à la campagne pour les élections régionales me parait également normal , ceci d’autant plus que le gouvernement a fait peu de compte semble t-il de ses observations depuis qu’il est chargé d’observer pour la France toute entière les effets du changement climatique, me parait également normal.
    Néanmoins , l’observatoire national des effets du réchauffement climatique est une institution nationale ,qui ne repose certainement pas sur les épaules d’un seul homme , et en cas d’empêchement de son président à participer à cet événement majeur qu’est la COP 21 , il devrait avoir la possibilité de se faire remplacer par l’un de ses collaborateurs .
    Sont - ils également tous malades ou trop occupés pour s’absenter une semaine ? Ou pensent-ils tous que leur participation à la COP 21 ne serait que perte de temps et que cela ne servirait à rien parce que cette conférence va probablement échouer lamentablement ?
    Mais je m’avance certainement un peu trop sur ce plan . Monsieur Paul Verges a certainement délégué quelqu’un pour le remplacer à cette conférence . Dommage que l’on ne sache pas qui c’est .

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com