Changement climatique

Copenhague : Réunion de la dernière chance pour commencer la journée

Barack Obama est arrivé à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique

Manuel Marchal / 18 décembre 2009

"Cadillac One" est arrivée à la Conférence des Nations-Unies de Copenhague. À son bord, le président des États-Unis, Barack Obama, venu participer à la dernière journée de la Conférence. Une réunion extraordinaire de chefs d’État se tient en ce moment même.

Après une nuit de négociations ayant impliqué 28 pays sur 193 qui a débouché sur la possibilité d’une déclaration politique, se tient actuellement ce qui peut s’apparenter à la réunion de la dernière chance.

L’arrivée de Barack Obama, président des États-Unis a chamboulé totalement le programme. Toutes les conférences de presse et séances plénières sont suspendues à Copenhague. Aucun accord n’est en effet en vue. En ce moment même dans une salle du premier étage du Bella Center se tient une rencontre de chefs d’État et de gouvernement.

De tous les pays industrialisés, les États-Unis est celui qui a fait les propositions les moins ambitieuses. Et elles sont encore jugées trop généreuses de la part d’un courant de l’opinion aux États-Unis. Ce dernier estime que toute initiative du président des États-Unis visant à imposer une réduction des émissions de gaz à effet de serre sans obtenir l’accord du Sénat déclenchera une nouvelle "Boston Tea Party". Ce dernier événement date du 18ème siècle, il avait été provoqué par la volonté du roi d’Angleterre d’imposer une taxe aux habitants des 13 colonies britannique de l’Amérique du Nord. La "Boston Tea Party" allait être le point de départ de la guerre d’Indépendance qui allait fonder les États-Unis quelques années plus tard.

Ce sont les États-Unis qui détiennent une clé importante de la réussite de la conférence. Mais pour que cette dernière aboutisse à un résultat positif, il faudrait que Washington aille beaucoup plus loin que 4% de réduction. Les pays pauvres demandent 40%, les représentants de 80% de l’humanité seront-ils entendus ?

Pour le moment, la réunion se poursuit, et des journalistes venus du monde entier scrutent la moindre bribe d’information.


Kanalreunion.com