Changement climatique

D’Acapulco à La Réunion

Les leçons d’une catastrophe

Manuel Marchal / 21 septembre 2013

La catastrophe du Mexique rappelle la vulnérabilité de La Réunion aux effets du changement climatique.

JPEG - 45.6 ko
L’aéroport de Gillot est construit au bord de la mer, chaque année le niveau de l’océan monte.

Acapulco est une station balnéaire très connue en Amérique. Elle accueille toute l’année des touristes venus en particulier des États-Unis et du Canada, et aussi d’Europe et d’Asie.

Il a suffi d’une tempête pour tout désorganiser. L’eau a tout envahi, elle a submergé les pistes de l’aéroport et elle a noyé l’aérogare. Elle a transformé les rues en rivière. L’électricité est coupée, des centres commerciaux sont pillés.

Quand les concepteurs d’Acapulco ont planifié la construction des installations pour les touristes, ils étaient sans doute loin d’imaginer pareille catastrophe.

Prisonniers des eaux depuis plusieurs jours, des dizaines de milliers de touristes ne vont pas oublier ce qui s’est passé. Et avec le bouche à oreille et les images qui ont tourné en boucle partout dans le monde, la destination Acapulco va prendre du plomb dans l’aile.

Avec le changement climatique, toutes les données sont bouleversées.

Quand l’eau sera partie, il faudra bien reconstruire et tenant compte de cette expérience. Tout l’aménagement d’Acapulco devra être adapté.

À La Réunion, les infrastructures sont également vulnérables. Au lieu de construire l’aéroport dans la plaine des Galets d’où les avions décollaient dans les années 1940, décision a été prise de l’implanter à Gillot, au bord de la mer.

Il suffit que le niveau de la mer continue de monter pour que les pistes soient à la merci d’une houle plus forte que d’habitude. Alors de coûteux travaux seront nécessaires pour espérer prolonger la vie de cette infrastructure.

Les plages sont aussi menacées par le changement climatique. Il fragilise les coraux, et le niveau de l’océan s’élève chaque année.

Les événements du Mexique rappellent notre vulnérabilité au changement climatique. Acapulco est un avertissement pour La Réunion.

M.M.


Kanalreunion.com