Changement climatique

De la Côte d’Azur à La Réunion, quelle adaptation au changement climatique ?

En France, plus de 20 morts et disparus à cause de la pluie

Manuel Marchal / 5 octobre 2015

Le drame de la Côte d’Azur replace l’adaptation au changement climatique au centre de l’actualité. De telles pluies peuvent arriver demain à La Réunion. Quelles sont les propositions des candidats aux régionales dans l’aménagement, une compétence du Conseil régional ?

JPEG - 45.9 ko
Dégâts des pluies. (Image France 3)

À moins de deux mois de la conférence sur le Climat de Paris, la France, pays organisateur de la COP21, a subi une catastrophe meurtrière : plus de 20 morts et disparus à la suite de deux heures de pluies diluviennes dans la nuit de samedi à dimanche. L’urbanisation est montrée du doigt. Elle favorise le ruissellement de l’eau et son accumulation dans des zones inondées. L’absence d’anticipation a coûté plusieurs vies humaines. Des victimes sont mortes noyées dans un parking souterrain, d’autres ont succombé dans l’inondation d’une maison de retraite.

L’intensité des précipitations interroge. Alain Juppé, ancien ministre de l’Environnement, pense qu’il faut se questionner sur le lien avec le changement climatique. Segolène Royal, ministre de l’Écologie, a plaidé pour le renforcement du système d’alerte, avec des sirènes pour prévenir la population.

Cette catastrophe replace la question de l’adaptation au centre du débat, à moins de deux mois d’une conférence qui doit décider de l’avenir de la lutte contre le changement climatique. Le pays organisateur est lourdement touché. Il est sous le feu des projecteurs de l’opinion en France, mais aussi du monde. D’importantes décisions seront donc sans doute prises rapidement.

Urbanisation, routes, radiers

À La Réunion, de telles pluies peuvent avoir lieu demain. Notre île est en effet située dans la zone intertropicale, sur la trajectoire des cyclones. Elle possède plusieurs records du monde de précipitation.

Comme dans la Côte d’Azur, l’urbanisation s’est considérablement étendue du fait notamment du passage de 250.000 à 850.000 habitants. Le choix de laisser le monopole des transports à l’automobile a augmenté considérablement la place prise par les routes dans le foncier. Ce sont des surfaces qui font ruisseler l’eau. Les centaines de radiers sont autant de pièges mortels en cas de fortes pluies.
Le Conseil régional est une collectivité compétente dans l’aménagement du territoire. Dans deux mois, ce sont les élections. Les candidats ont-ils une position sur l’adaptation au changement climatique ? Quels sont leurs projets pour protéger la population ?

Ces questions ne renvoient pas à un horizon lointain. La catastrophe de la Côte d’Azur montre ce qui peut arriver demain à La Réunion.


Kanalreunion.com