Changement climatique

Des routes littorales de plus en plus dangereuses et coûteuses

Selon le rapport de UN-HABITAT

Témoignages.re / 24 mai 2011

Le “Rapport sur les établissements humains” met l’accent sur les dégâts infligés par les effets du changement climatique sur les infrastructures de transport. Ce sont précisément les routes situées sur le littoral qui sont les plus fragiles. Aux dangers liés aux risques de submersion s’ajoute un coût économique considérable du fait de l’entretien et des interruptions de service. Extrait de l’édition 2011 du "Rapport sur les établissements humains".

Les inondations, qui font partie des catastrophes naturelles les plus coûteuses et les plus destructrices, devraient devenir plus fréquentes dans de nombreuses régions du globe sous l’effet de l’intensification des précipitations. De plus, les phénomènes d’érosion littorale et d’intrusion saline pourraient détruire de nombreuses constructions et rendre certaines régions inhabitables. La subsidence ou affaissement de la surface de la croûte terrestre est un phénomène dont l’évolution pourrait sembler lente, mais qui menace concrètement les structures résidentielles et commerciales des villes. Pouvant progresser jusqu’à 1 mètre tous les dix ans, ce phénomène promet des dégâts considérables au niveau des pipelines, des fondations des bâtiments et d’autres types d’infrastructures.
Les effets du changement climatique perturbent déjà fréquemment les réseaux de transport, soit à cause de conditions météorologiques défavorables ayant des impacts immédiats sur les déplacements, soit à cause de la dégradation des réseaux, qui peut provoquer de longues interruptions des services. Dans les villes côtières notamment, l’élévation du niveau de la mer peut entraîner une submersion des routes et l’érosion des fondations du réseau routier et des ponts. Les précipitations intenses et leurs conséquences (inondations et glissements de terrain) peuvent endommager durablement les infrastructures de transport comme les routes, les ports maritimes, les ponts et les installations aéroportuaires. L’augmentation des températures, et plus particulièrement les longues périodes de sécheresse et les journées très chaudes mettent à mal le revêtement des réseaux routiers, qui nécessitent désormais un entretien plus fréquent.
En plus de menacer potentiellement la vie des gens, la destruction ou la dégradation des systèmes de transport et les interruptions prolongées des services de transport ont un impact considérable sur pratiquement tous les aspects de la vie urbaine.


Kanalreunion.com