Changement climatique

Élie Hoarau : « Parvenir à des décisions plus contraignantes et plus ambitieuses qu’à Kyoto »

Session plénière du Parlement européen

Témoignages.re / 8 décembre 2009

Lors de la session plénière du Parlement européen réuni à Strasbourg du 23 au 26 novembre, Elie Hoarau, député européen de la liste Alliance des Outre-mers, s’est exprimé sur le Sommet de Copenhague sur le climat.

Pointant du doigt les défis qui attendent les dirigeants qui se rendront aux négociations du Sommet, Elie Hoarau a déclaré : « Copenhague est une occasion historique de changer le sort de la planète, nous devons parvenir à des décisions plus contraignantes et plus ambitieuses qu’à Kyoto ».

Avec l’appui des députés du Front de Gauche, Elie Hoarau a appelé les dirigeants à s’engager sur :

• la création d’un fonds d’adaptation aux changements climatiques conséquent, à la hauteur des enjeux ; financé d’une part par les pays qui émettent le plus de C02 et par les pays les plus riches, et d’autre part par une taxe carbone mondiale ainsi qu’une taxe sur les transactions financières. Ce fonds devra venir en plus et non en soustraction des aides publiques au développement.

• la création d’une organisation internationale, telle l’OMC, qui se voit attribuer pour charge la régulation des questions du changement climatique et de l’environnement, et la gestion des fonds d’adaptation aux changements climatiques.

• la pleine prise en considération de la position des Etats insulaires ; de très nombreuses îles étant directement menacées de disparition par les effets des changements climatiques.

• une priorité de la prise en compte du problème de la déforestation.

• l’abandon du système d’échange de droits d’émission de carbone qui constitue un vrai droit à polluer.

• la création d’une norme mondiale valorisant la production d’énergie propre et non émettrice de carbone.

• l’instauration de contraintes sur les industries pour les obliger à rechercher des solutions moins polluantes.

• la nécessité de créer des obligations pour que les transports (avions, bateaux, voitures) deviennent moins polluants.

• l’instauration d’obligations favorisant le tri et le recyclage des déchets (industriels, agricoles et ménagers).

Elie Hoarau a conclu son intervention, sous les applaudissements de la salle, en déclarant : « Nous voyons bien la nécessité pressante que recouvre la régulation mondiale de l’environnement, comme celles des marchés financiers, et de l’internet. Nous avons l’opportunité d’ouvrir cette marche de l’histoire par l’environnement : faisons-le à l’image de nos plus hautes aspirations humaines, sans quoi nous apparaitrons comme des responsables sans aucune prise sur la réalité des choses ».


Kanalreunion.com