Changement climatique

Fanny Mody en route pour Copenhague

Championne du Climat

Témoignages.re / 2 décembre 2009

La jeune Réunionnaise Fanny Mody, 18 ans, Championne du Climat et représentante française de la délégation de jeunesse du British Council, partira pour Copenhague le 5 décembre afin de faire entendre sa voix alors que les leaders du monde entier s’y réunissent pour le Sommet sur le Changement climatique organisé par l’ONU dans l’espoir d’arriver à un accord international sur la réduction des gaz à effet de serre.

Fanny rejoindra deux-cents Champions du Climat venus de plus de quarante pays à travers le monde afin de participer au très attendu Sommet International (COP15) au Danemark du 7 au 18 décembre 2009, en tant que participant au programme des Champions du Climat organisé par le British Council.

Ce programme phare à l’échelle mondiale encourage de jeunes gens à donner l’exemple en développant des solutions pratiques et durables face au changement climatique et en se concentrant sur des initiatives ayant un impact positif sur leur entourage local et au-delà.

Dans une logique de campagne politique pour “notre grande Maison, la Terre”, le projet de Fanny est de proposer des conférences simples et informatives pour convaincre un maximum de gens sur les conséquences du réchauffement planétaire. Etant originaire d’une île, Fanny a fabriqué elle-même une maquette montrant les conséquences de la hausse du niveau de la mer sur les îles. Son initiative a marqué son entourage et, lors de la journée de la Femme en mars dernier, Fanny a reçu le Prix Spécial Avenir du Conseil général de La Réunion. Fanny se réjouit à l’idée de continuer sa campagne à Copenhague.
« Je suis une habitante de la planète Terre qui va mal, qui se meurt et je refuse d’être accusée par les générations futures de Non assistance à Planète en danger. Croiser les bras ne fait pas partie de ce que je suis, une jeune fille pleine de vie, qui sait ce qu’elle veut et qui n’a pas peur de parler en public pour défendre ses convictions », a-t-elle dit.

Les Champions du Climat font partie de la Circonscription Jeunesse des Nations Unies pour le CCNUCC qui regroupe 200 jeunes présents à Copenhague. Fanny participera à une large gamme d’activités incluant des interventions lors de réunions avec des délégations officielles et aura l’opportunité de présenter ses projets et ses solutions face au changement climatique.

Le British Council : un réseau mondial de plus de 3.000 individus qui partagent le même intérêt

Dr David Viner, responsable du programme Changement Climatique au British Council, a dit : « La Conférence des Nations Unies sur le climat à Copenhague est une étape cruciale dans l’effort global visant à réduire le niveau rapide de changement climatique touchant l’environnement et les communautés autour du monde. Ce sont les générations futures qui subiront les conséquences et les effets du changement climatique global auquel nous assistons aujourd’hui. C’est pourquoi le British Council s’emploie à soutenir de jeunes gens et à leur donner le pouvoir de montrer l’exemple et d’impulser un réel changement pour la population. Copenhague est maintenant l’opportunité pour nos Champions du Climat d’adresser leur message aux leaders mondiaux et se faire entendre dans la cour des grands. Ils représentent l’action collective positive dont nous avons besoin pour combattre le changement climatique auquel nous faisons tous face ».

Le programme des Champions du Climat du British Council est un réseau mondial en expansion comprenant plus de 3.000 individus âgés de 14 à 35 ans qui partagent le même intérêt pour la recherche de solutions durables afin de contrer le changement climatique dans leur communauté, qu’ils soient issus du gouvernement, des affaires, du domaine de l’éducation, des médias ou de la société civile.

Les Champions de Climat ont déjà joué un rôle important lors des Conférences des Nations Unies sur le changement climatique de Bali et Poznań, du Forum Humanitaire Global à Genève ainsi que lors de la rencontre des Ministres de l’Environnement du G8 à Kobe, au Japon, l’année dernière.

Fêtant son 75ème anniversaire cette année, le British Council — l’institution internationale pour les relations culturelles du Royaume Uni — considère le dialogue interculturel comme étant une des meilleures stratégies pour construire l’entente nécessaire entre les nations afin de trouver une solution à long terme au changement climatique.

Le British Council est reconnu par le CCNUCC comme organisation œuvrant avec la jeunesse dans le combat contre le changement climatique et qui soutient la mise en œuvre réussie de l’Article 6 de la convention du CCNUCC sur l’éducation, la formation et la sensibilisation du public.


Le British Council

Le British Council, qui célèbre ses 75 ans en 2009, est l’organisme international pour les opportunités éducatives et les relations culturelles du Royaume-Uni. Il travaille avec plus de 100 pays à travers le monde afin de contribuer à l’engagement et à la crédibilité du Royaume-Uni à travers l’échange d’idées et de connaissances entre les individus. Il travaille dans les domaines des arts, de l’éducation, de la science, du sport et de la gouvernance, et l’année dernière, il s’est engagé auprès de 13,2 millions de personnes et en a touché 221 millions au total. Le British Council est une organisation apolitique et opère indépendamment de son gouvernement. Son chiffre d’affaires total pour l’année 2008/2009 est de 645 millions de livres sterling, dont 209 millions de subventions émanent du gouvernement britannique. Pour chaque livre qu’il reçoit en subvention du gouvernement, il en gagne 2,21 auprès d’une autre source.


Kanalreunion.com