Changement climatique

FAO : l’agriculture paie le lourd tribut du changement climatique

Comment nourrir la population mondiale ?

Témoignages.re / 18 mars 2015

Un nouveau rapport de l’ONU affirme que les agriculteurs des pays en développement sont les premières victimes des catastrophes naturelles, au-delà de tous les impacts climatiques. Ce rapport de la FAO a été publié hier lors de la Conférence mondiale des Nations Unies sur la réduction des risques de catastrophe à Sendai, au Japon.

Le rapport publié par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) lors de la Conférence mondiale des Nations Unies sur la réduction des risques de catastrophe à Sendai, au Japon, montre que lorsque des inondations, sècheresses et tempêtes tropicales se produisent, presque un quart de tous les dommages et pertes sont subis par le secteur de l’agriculture. Dans le cas de sècheresses, les agriculteurs viennent à absorber jusqu’à 84 pour cent de tous les impacts économiques qui y sont liés.

Les moyens de subsistance de 2,5 milliards de personnes de par le monde dépendent de l’agriculture. Les petits agriculteurs, éleveurs, pêcheurs et les communautés tributaires des forêts génèrent plus de la moitié de la production agricole mondiale.
Les données recueillies par la FAO dans 48 pays en développement sur la période 2003-2013 montre que :

– Les pertes et les dommages relatifs aux cultures et le bétail ont totalisé au moins 70 milliards de dollars (et vraisemblablement plus en raison de lacunes dans les données).
– 42 pour cent des pertes évaluées sont attribués aux cultures (13 milliards de dollars), avec les inondations en coupable numéro 1 (responsable de 60 pour cent des dommages aux cultures), suivies par les tempêtes (23 pour cent des dommages aux cultures).
– L’Asie est la région la plus touchée, avec des pertes estimées jusqu’à 28 milliards de dollars, suivie par l’Afrique avec 26 milliards.
– L’Afrique a vécu l’équivalent de 61 années de sècheresse dans la zone subsaharienne, incluant 27 pays et 150 millions de personnes.
– 77 pour cent de toutes les pertes agricoles du monde subies à cause de sècheresses se sont produites dans les 27 pays d’Afrique subsaharienne, totalisant 23,5 milliards de dollars.


Kanalreunion.com