Changement climatique

François Hollande à la COP21 : « l’histoire arrive, l’histoire est là. Toutes les conditions sont réunies »

Présentation aux délégations du projet d’accord final

Témoignages.re / 12 décembre 2015

Lors de la présentation du projet d’accord aux 196 délégations de la COP21, François Hollande a prononcé un discours conclu par une longue ovation. Le chef de l’État a insisté sur la dimension historique de l’événement.

JPEG - 32.7 ko
François Hollande

François Hollande a exprimé « la gratitude de la France pour les discussions que vous avez menées pour chercher l’accord qui n’a pas été trouvé jusque-là. À quoi aurait servi ce travail s’il ne débouchait pas sur un accord universel, aux responsabilités différenciées et juridiquement contraignant ».

Depuis Copenhague, c’est l’impasse, il est possible d’en sortir, « c’est vous et vous seuls qui avez la réponse. Vous avez à faire le dernier pas, le pas décisif ».

« Le texte est ambitieux et réaliste. Il concilie la responsabilité et notamment celle des plus riches, et la différenciation. Il accorde aux plus pauvres les moyens promis. Il fixe des clauses de révision », a ajouté en substance le président de la République.

« Nos destins sont liés »

« Ce sera le premier accord universel des négociations climatiques. C’est un choix pour le monde, un acte majeur pour l’humanité ».

Les 150 chefs d’État et de gouvernement ont fixé l’objectif de l’accord. Tout faire pour être à 1,5 degré, car un réchauffement qui irait au-delà pourrait atteindre les équilibres.

Nous avons fixé de nouveaux rendez-vous pour les contributions nationales et financières.

« Face au changement climatique, nos destins sont liés. La seule chose qui compte est d’avoir raison ensemble. Toutes les revendications n’ont pas abouti », a rappelé le chef de l’État.

« La présence ici aujourd’hui de 196 délégations après tant de mois de travail est sans précédent dans l’histoire des discussions sur le climat. Un espoir considérable s’est levé. Des actions immédiates se sont engagées. Des initiatives sont prises sur tous les continents. Nous sommes donc capables d’assurer la lutte contre le réchauffement climatique et le développement », a-t-il souligné avant de lancer un appel : « l’histoire arrive, l’histoire est là. Toutes les conditions sont réunies, nous sommes sur la dernière marche, il faut se hisser à la hauteur de l’enjeu. Pas de report possible. Il ne tient qu’à vous seuls, l’ensemble des nations du monde, d’en décider ».

« Pour que vive la planète, vive l’humanité et vive la vie »

Et de conclure : « le 12 décembre 2015 peut être un jour historique. Paris a été meurtri il y a tout juste un mois jour pour jour. La France vous conjure d’adopter le premier accord universel sur le climat de notre histoire. Il est rare d’avoir dans une vie l’occasion de changer l’histoire. (…) Pour que vive la planète, vive l’humanité et vive la vie ».


Kanalreunion.com