Changement climatique

Incendies dévastateurs en Australie

Changement climatique : sécheresse dans l’hémisphère Sud

Céline Tabou / 19 octobre 2013

En raison d’une température très élevée et d’un vent violent, des incendies se sont déclenchés dans plusieurs villes d’Australie, dont Sydney, où une centaine de maisons ont été détruites. Des milliers de personnes ont été évacués aux alentours de la capitale et les pompiers tentent d’éteindre les feux.

Ces incendies de brousse sont fréquents en Australie pendant l’été austral, entre décembre à février, toutefois la sécheresse et la hausse des températures ont accentué ces incendies. Près de 97.000 hectares de terres ont brûlé dans les États de Sydney et de Nouvelle-Galles du Sud. La situation « est toujours très active, très dynamique et très dangereuse » , a déclaré aux médias, le chef des pompiers de campagne de l’État, Shane Fitzsimmons.

Depuis le 14 octobre, plusieurs incendies de forêt et de broussaille se sont déclenchés dans l’État de Nouvelle-Galles-du-Sud, dont certains se sont dirigés vers Sydney. Les feux les plus violents et dévastateurs se sont déclenchés à Port Stephens à 200 km au nord de Sydney. Cinq maisons ont été détruites par les flammes et des canadairs ont circonscrit le feu dans la zone.

À Sydney, 43 voitures ont brûlé et un feu de broussailles a dégénéré. 600 pompiers sont mobilisés pour combattre 80 foyers. Vendredi 18, les températures se sont adoucies et le vent s’est calmé, laissant du répit aux pompiers pour pouvoir éteindre les centaines de foyers.

Les températures anormalement hautes pour la saison, de près de 34 degrés, peuvent être les raisons de ces incendies qui ont fait rage dans les Montagnes bleues, à une centaine de kilomètres à l’ouest de Sydney.

Un homme de 63 ans est décédé d’une crise cardiaque en tentant de protéger sa maison contre les flammes au nord de Sydney. Certains riverains parlent d’un feu « d’apocalypse », a cité FranceInfo. Dans la ville côtière de Catherine Hill Bay, cinq monuments historiques ont été réduits en cendres.

Céline Tabou


Kanalreunion.com