Changement climatique

Irma : le système capitaliste engendre ces catastrophes naturelles

Le PCR et le cyclone qui vient de dévaster plusieurs îles des Antilles

Témoignages.re / 14 septembre 2017

A l’occasion d’une conférence de presse, les cadres du PCR Camille Dieudonné et Julie Pontalba ont rappelé hier les combats menés par le Parti Communiste Réunionnais pour lutter contre le réchauffement climatique, mettant en avant les actions de Paul Vergès et rappelant les autres propositions du parti.

JPEG - 68.7 ko

Au cours de la seconde partie de la conférence de presse, Camille Dieudonné a expliqué que « les catastrophes naturelles existent mais elles sont de plus en plus dévastatrices à tel point qu’elles peuvent détruire une île entière ».

Citant les cas du Congo et de l’Inde, Camille Dieudonné a assuré que « le constat est fait, et partagé par tous, mais alors pourquoi l’intensité est-elle plus forte aujourd’hui, alors que nous avons toujours connus des cyclones ».

Pour cette dernière, il est évident que ces phénomènes naturels extrêmes « viennent d’un système de développement capitaliste, qui vise avant tout à accroître les profits d’une minorité ».

Camille Dieudonné a pris l’exemple « des agents polluants utilisés pour accélérer la productivité des entreprises et de l’agriculture dans le but d’accumuler les profits. Toute cela est réalisé quoi qu’il en coûte aux populations, à la nature et donc à l’environnement », a déploré cette dernière.

Evoquant les voix qui s’élèvent depuis quelques années pour changer les choses, cette dernière a rappelé que le PCR a « toujours alerté le monde » et appelé « à une société à bas carbone, qui tourne le dos aux gaspillages », et « cesser le stockage en consommant ce dont la société a besoin ».

Paul Vergès précurseur des débats internationaux sur le climat

« C’est ce besoin de profit et d’accumulation des richesses qui détruit la planète et créer tout ce déséquilibre entraînant des phénomènes climatiques extrêmes », a souligné Camille Dieudonné.

« Le PCR a toujours fait des propositions, on peut dire même sans flagornerie que Paul Vergès était le premier à attirer l’attention de tout le monde sur ces problèmes climatiques » a souligné la militante.

Cette dernière a évoqué les propositions du PCR :

- la fin de l’énergie fossile

- le changement de mode de transport

- le changement de mode de cuisson : mettre fin à l’utilisation du gaz

- le changement de production agricole également : « on parle beaucoup de perma-culture. Dans le temps, chacun avait un petit bout de jardin, avec sa tomate, son piment. Aujourd’hui, on importe tous ces produits

- la mise en place d’un co-développement durable dans la zone océan indien : « nous sommes dans un bassin, où nous avons des habitudes communes, nous pouvons travailler ensemble ».

Pour conclure, Camille Dieudonné a donné rendez-vous à tout le monde à la COP23 de Bonn. « Nous aimerions savoir quelles sont les propositions des autorités françaises et des autorités réunionnaises pour La Réunion. C’est quelque chose d’extrêmement important, parce qu’il faut changer de société basé sur le profit à une société écologique pour « sauver la planète ».