Changement climatique

L’adaptation au changement climatique au cœur du débat

70% du delta du Mékong menacé d’engloutissement

Témoignages.re / 28 juin 2010

Un colloque international intitulé "Solutions d’adaptation aux effets du changement climatique dans le delta du Mékong" s’est tenu le 24 juin dans la province de Kiên Giang (Sud).

Cet événement a été organisé par le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement (MRNE), le Comité populaire de Kiên Giang et le Comité de pilotage du Nam Bô occidental.
Elle a réuni des scientifiques nationaux et internationaux, représentants des ministères, des provinces, des organisations internationales comme l’Agence allemande de coopération technique (GTZ) ou le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Ce colloque s’inscrit dans le cadre du Forum de coopération économique du delta du Mékong-Kiên Giang 2010, placé sous le thème de la valorisation des potentiels fluviaux, maritimes, et du développement économique durable dans le delta du Mékong.
Lors de ce colloque, les experts ont discuté de l’évaluation complète des problèmes environnementaux liés aux cours d’eau et à la montée du niveau de la mer dans le delta du Mékong, ainsi que des solutions d’adaptation aux effets du changement climatique dans cette région.

Selon le scénario du changement climatique présenté par le MRNE, le niveau de la mer pourrait monter d’un mètre d’ici 2100. La plupart des terres du delta du Mékong, qui ne sont actuellement qu’à 20-30cm au-dessus du niveau de la mer, seraient alors durement affectées par ce phénomène.
Précisément, si ce scénario se réalise, 70% de la superficie du delta du Mékong sera envahie par l’eau salée, provoquant la perte de 2 millions d’hectares de terres arables.
Selon les experts, le Vietnam a fait et fait face aux conséquences graves du changement climatique ces dernières années : envahissement de l’eau salée, tarissement des ressources en eau douce, intempéries... Pour mieux réagir à ces problèmes, le pays doit élaborer des plans à court et à long termes, voire une stratégie à l’échelle nationale avec la participation des pays de la région et du reste du monde. Il doit immédiatement réaliser certaines actions : protéger davantage l’environnement des zones situées à l’embouchure des fleuves, les régions maritimes et insulaires ; établir une stratégie de coopération régionale sur la protection et l’exploitation durable du fleuve du Mékong ; profiter des aides pour le développement accordées par les organisations internationales...

Selon le vice-ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement, Nguyên Manh Hiên, face aux risques et défis du changement climatique, le gouvernement vietnamien est vite entré dans l’action. Il a adopté le plan national d’adaptation au changement climatique. L’objectif du plan est à évaluer les impacts du changement climatique dans les secteurs et localités sur chaque période, d’élaborer le plan d’action pour assurer le développement durable du pays et de participer avec la communauté internationale aux efforts afin de limiter les conséquences du changement climatique. "Le gouvernement s’intéresse de très près aux problèmes imputables au changement climatique, notamment aux impacts sur le delta du Mékong", affirme le vice-ministre Nguyên Manh Hiên. "Les avertissements et solutions des experts et scientifiques recueillis lors de ce colloque seront présentés au gouvernement". Et d’ajouter que la réaction au changement climatique est un problème compliqué, qui concerne la planète dans son ensemble. Il est indispensable que de nombreuses nations dans le monde, notamment les pays développés, participent activement pour que cette réaction soit réellement efficace.


Kanalreunion.com