Changement climatique

L’adaptation chantier du siècle

2013 : année de catastrophes dans notre région

Manuel Marchal / 2 avril 2013

Les pluies diluviennes qui ont provoqué l’inondation de Port-Louis sont le troisième phénomène climatique inhabituel dans notre région depuis le début de l’année.

JPEG - 26.5 ko

La Réunion a été placée deux fois en alerte rouge cette année. Le 3 janvier, le cyclone Dumile passait à moins de 100 kilomètres au large de La Réunion. Malgré cet éloignement, les dégâts ont été considérables, le radier de la rivière Saint-Etienne emporté, jusqu’à 125.000 personnes privées d’électricité.

Le passage de Dumile a montré le prix que les Réunionnais doivent payer parce que la route de moyenne altitude n’a pas été lancée pour prolonger la route des Tamarins. Outre le désenclavement des Hauts des Avirons aux Lianes, la route de moyenne altitude sera une alternative sécurisée à la route des bas.

Dumile a aussi été l’élément déclenchant de la hausse importante des prix des fruits et légumes frais produits à La Réunion.

Un mois plus tard, le cyclone Felleng relevait les mêmes faiblesses dans notre aménagement.

Aux Seychelles, le 28 janvier dernier, le président James Michel décrétait l’état d’urgence. L’archipel avait été touché la veille par des pluies exceptionnelles liées au passage au large du cyclone Felleng. Les dégâts ont été si importants que les Seychelles ont lancé un appel à l’aide international.

Début février à Madagascar, le passage de Felleng a fait plusieurs victimes. S’il a relativement épargné La Réunion, ce cyclone est passé près de la côte Est de Madagascar entrainant de nombreuses destructions dans son sillage.

Le 22 février, c’est un autre phénomène exceptionnel qui a touché notre région : un cyclone a frappé la côte ouest de Madagascar. Là aussi de nombreuses victimes, car les habitants de cette région ont été surpris par l’arrivée d’un cyclone. À Tuléar, une digue s’est effondrée, ce qui a provoqué l’inondation d’une partie de la ville.

31 mars, la population de Port-Louis est surprise par une brusque montée des eaux à la suite de pluies diluviennes. C’est du jamais vu. Les dégâts sont considérables.

En trois mois, notre région a vu une succession de phénomènes climatiques extrêmes, dont trois inhabituels : un cyclone aux Seychelles, un cyclone dans le sud-ouest de Madagascar, et l’inondation de Port-Louis.

Ces drames montrent bien que l’adaptation au changement climatique est le chantier du siècle.

M.M.


Kanalreunion.com