Changement climatique

L’archipel polynésien des Tonga dévasté par un cyclone

Phénomène d\une violence sans précédent dans ce pays

Témoignages.re / 13 janvier 2014

Les Iles Tonga ont subi le plus puissant cyclone de leur histoire. Des villages entiers ont été détruits et les autorités recensent pour le moment un mort. 170 îles, et 120.000 habitants sont concernés par cette catastrophe naturelle.

JPEG - 112.5 ko
Ian est le plus puissant cyclone ayant jamais touché les Tonga.

L’alerte maximale a été lancée vendredi 10 janvier par les services d’urgence et de gestion des catastrophes naturelles à l’approche du cyclone « Ian ». En son centre, le cyclone avait des vents moyens de près de 170 kilomètres heure, avec des rafales destructrices à 200, selon les services de la météo.

Classé catégorie 5, le cyclone a gagné en puissance durant le week end, avec des vents constants pouvant 195 kilomètres heure, avec des rafales à 240, selon le centre d’alerte cyclonique de la marine américaine, basé à Pearl Harbour (Hawaii). Qualifié de « sévère », Ian a touché en premier lieu les îles du Nord de Tonga, où plus de 70% des maisons et des bâtiments des îles Ha’apai, ont été dévastés. Plus de 8.000 personnes sont concernées par ces destructions, a indiqué aux médias le chef de l’armée, Satisi Vunipola. Le gouvernement a déclaré l’Etat d’urgence, quelques heures après que des habitants de la principale île des Ha’apai, Lifuka, se soient réfugiés dans des églises.

« Tout ce qui se dressait sur l’île a été endommagé, qu’il s’agisse d’immeubles, de cultures, de routes ou d’infrastructures », a déclaré Ian Wilson, un responsable des secours néo-zélandais. Ian est le premier cyclone de catégorie 5 à frapper les Tonga.

Le chef de la Croix-Rouge des Tonga, Sione Taumoefolau, a annoncé que la principale île des Ha’apai, Lifuka, était dévastée. « Il nous a dit que c’étaient les plus graves dommages jamais provoqués par un cyclone » dans les Tonga, a-t-il déclaré aux médias. Ce dernier a ajouté que « la plupart des maisons sont rasées, les toits ont été emportés, les arbres et les lignes électriques sont à terre ».

Face à l’ampleur de dommages, le gouvernement réfléchir à la possibilité de solliciter une aide de l’étranger. « Ian » a été rétrogradé en catégorie 4 dimanche et devait continuer à s’affaiblir en poursuivant sa trajectoire en pleine mer.


Kanalreunion.com