Changement climatique

L’ASEM partage ses expériences dans la lutte contre le changement climatique

Vietnam

Témoignages.re / 9 septembre 2010

Le Forum Asie-Europe (ASEM) de 2 jours sur le changement climatique a débuté le 6 septembre à Quang Ninh (Nord). Il s’agit d’une initiative du Vietnam qui avait été adoptée lors de la 9e Conférence ministérielle des Affaires étrangères de l’ASEM. Une occasion pour la communauté de l’ASEM de matérialiser les objectifs de développement durable. Voici un éclairage apporté par un article du "Courrier du Vietnam".

Placé sous l’égide du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement, l’événement réunit plus de 150 délégués nationaux et internationaux.

Donners Anna, première secrétaire de l’Ambassade des Pays-Bas au Vietnam, a mentionné un modèle de riposte à la montée du niveau de la mer très efficace dans son pays. Il s’agit de profiter du sable naturel pour consolider le littoral sous forme de digues. Les Pays-Bas ont aussi réussi à créer le Comité delta chargé de résoudre les problèmes d’urgence liés au changement climatique. Prochainement, ce pays partagera ses solutions et technologies pour faire face à la montée des eaux avec des villes situées au sein de plaines deltaïques dans le monde, dont Hô Chi Minh-Ville.

Pour sa part, l’Indonésie doit régulièrement faire face à la sécheresse et aux incendies de forêts suite à la modification du climat. La conseillère spéciale du ministre indonésien de l’Environnement, Liana Bratasida, a informé que son pays évaluait les risques climatiques pour chaque zone afin d’élaborer des plans de résilience adaptés. Selon Mme Bratasida, « les pays devraient intégrer cette lutte aux politiques de développement national ».

Le Vietnam est considéré comme l’un des pays qui devraient être les plus touchés par les impacts du changement climatique, notamment la montée des eaux... Selon le vice-ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement, Trân Hông Hà, les conséquences du changement climatique se font sentir nettement au Vietnam et constituent une menace permanente pour la lutte contre la pauvreté, la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et le développement durable du pays. « C’est pour cette raison que le gouvernement vietnamien a ratifié et participé à la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (UNFCCC) et au Protocole de Kyoto », a-t-il indiqué.

En se basant sur les études nationales et étrangères, le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement a achevé, début 2009, l’élaboration des scénarios sur le changement climatique au Vietnam, notamment sur la montée des eaux. Il poursuivra ses efforts pour les mettre à jour continuellement, tout d’abord pour la période 2010-2015, puis pour les périodes qui suivent, ce jusqu’en 2100.

C’est dans ce contexte que ce forum de l’ASEM contribue à matérialiser le Projet général et le Programme d’action du gouvernement sur les relations Vietnam-Union européenne (UE) jusqu’en 2010, orientation vers 2015, notamment dans le domaine des ressources naturelles et de l’environnement. Dans le cadre de cette coopération, l’UE partagera ses expériences et ses aides en faveur du Vietnam à faire face au changement climatique, particulièrement quant à ses répercussions sur l’environnement et les ressources naturelles.

Sont placés au coeur du forum les impacts du changement climatique - la vulnérabilité et l’adaptation, les opportunités et défis pour les économies faiblement carbonisées, la coopération au sein de l’ASEM pour réaliser les efforts mondiaux liés à l’intervention face au changement climatique.

Le 7 septembre, propositions et initiatives devraient avancer en vue d’une coopération plus étroite au sein de l’ASEM dans la lutte contre le changement climatique.


Kanalreunion.com