Changement climatique

L’Asie du Sud-Est prépare le Sommet de Durban

Seconde réunion de travail autour du climat

Céline Tabou / 22 avril 2011

Le Vietnam a accueilli du 19 au 21 avril, les dirigeants de plusieurs pays afin de discuter des mesures à prendre sur les changements climatiques en vue du Sommet mondial de Durban, en décembre.

Après Bangkok, les participants de l’ASEAN-Allemagne ont abordé les résultats de l’expertise du projet de coopération dans l’emploi efficient de l’énergie et la réduction des effets du changement climatique sur le transport routier, avant d’évaluer les résultats de la conférence des parties membres de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (UNFCCC).
En plus, de revoir le projet commun ASEAN-Allemagne, les participants ont étudié les résultats de la réunion spéciale du groupe de travail de l’ASEAN sur le changement climatique qui a eu lieu le 22 mars dernier à Jakarta (Indonésie), le projet de déclaration des dirigeants de l’ASEAN sur les prévisions de la 17e conférence des parties participantes à l’UNFCCC, ainsi que celui de la 7e session des participants au Protocole de Kyoto.

Dans la suite des travaux de Bangkok

Au-delà, des différentes analyses mises en avant, le groupe de travail a proposé l’organisation du programme d’amélioration des capacités de négociation et de formation sur place des jeunes de l’ASEAN et le plan d’action sur le changement climatique.
Contrairement à l’année 2010, le nombre de réunion de travail devrait diminuer a indiqué un responsable, car « les discussions en 2011 tenteront de parfaire les détails des nombreux plans en matière de changement climatique », a-t-il indiqué sur le site d’information Environnement.
Les rencontres, comme celle de Hanoi et Bangkok, seront axées sur la question non résolue de la succession du Protocole de Kyoto, qui engage près de 40 pays développés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre d’au moins 5,2% par rapport au niveau de 1990 d’ici 2020, sur la période 2008-2012.
Le Japon, la Russie et le Canada ont annoncé qu’ils ne prolongeraient pas ces objectifs au-delà du 31 décembre 2012, sauf si l’ensemble des principaux émetteurs, tels que la Chine et les États-Unis, ratifie un accord similaire.

Le Vietnam tente de s’adapter aux changements climatiques

Un séminaire sous le thème "Notre climat" a été tenu le 18 mars à Hô Chi Minh-Ville, pour informer gestionnaires, scientifiques nationaux et étrangers, représentants d’ambassades et d’organisations de développement sur les perspectives climatiques dans le pays et ses conséquences sur l’économie et la société. « Le changement climatique suit une évolution très compliquée et peut affecter tous les pays. Le Vietnam, qui figure parmi les dix pays les plus touchés du monde, considère toujours la résilience à ce phénomène comme une des premières priorités dans ses politiques de développement socio-économique », a indiqué Trân Hông Hà, vice-ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement.
Ces dernières années, la température moyenne au Vietnam a augmenté d’environ 0,5°C, avec une hausse plus sensible en hiver qu’en été, et plus importante au Nord qu’au Sud a indiqué "le Courrier du Vietnam". Ce changement a entraîné une hausse de la pluviosité annuelle avec des pluies torrentielles. Conscient de l’impact des changements climatiques, le gouvernement vietnamien tente de rattraper ses retards et de mettre en place une politique environnementale prenant en compte tous les aspects et particularités du pays et de ses habitants.

Céline Tabou


Kanalreunion.com