Changement climatique

L’expédition Tara Oceans en escale à La Réunion

Études de l’environnement marin

Sophie Périabe / 18 mai 2010

Le 5 septembre 2009, le bateau Tara est parti de Lorient (France) pour une expédition de 3 ans sur tous les océans du monde. Dans le cadre de sa mission Tara Oceans, le Tara a fait escale au port de La Pointe des Galets du 12 au 14 mai dernier, puis a pris la direction de Mayotte et des îles Éparses. Les escales de La Réunion et des Éparses sont organisées avec la collectivité des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF).

Depuis 6 ans, le Tara réalise des expéditions en faveur de l’environnement.

En mai 2009, Tara a changé de statut et est devenu un Fonds de dotation, structure à but non lucratif.

Le Fonds de dotation a pour objet de financer les recherches scientifiques françaises relatives à l’impact du réchauffement climatique sur les écosystèmes, de sensibiliser le grand public aux questions environnementales et de diffuser les données scientifiques à des fins éducatives.

Actuellement, le Fonds Tara organise l’expédition Tara Oceans partie en septembre 2009 vers les océans et mers du globe. Une telle étude globale de l’environnement marin avec les technologies d’aujourd’hui n’a jamais été réalisée. Le Fonds tente d’apporter des réponses aux questions climatiques et notamment d’approfondir notre connaissance de la biodiversité marine. Cette expédition va durer trois ans et va explorer les océans afin d’en étudier le plancton et de comprendre son impact sur le climat de la planète.

Le programme Tara Oceans rassemble une équipe scientifique internationale et multidisciplinaire inédite. Plus de 12 domaines de recherche associent océanographes, biologistes, généticiens et physiciens de prestigieux laboratoires.

De la même manière que pour ses précédentes expéditions, Tara Oceans porte un important programme de sensibilisation et d’éducation.

À travers cette expédition, Tara veut informer le public du rôle crucial des océans et de l’impact du réchauffement climatique.

Avec le consortium scientifique Tara Oceans, Tara souhaite renforcer la conscience environnementale ainsi que les connaissances scientifiques du public et notamment des enfants.

Déterminer la structure des écosystèmes du plancton

D’un point de vue strictement scientifique, l’expédition devrait permettre de déterminer la structure des écosystèmes du plancton qui peuplent les océans. « Nous découvrirons probablement quels sont les liens qui unissent les virus, bactéries, protistes et les petits métazoaires dans différents environnements marins. Les océans constituant un système communicant et ouvert, on pourrait penser que tous les organismes sont partout. Clairement, ce n’est pas le cas, parce qu’un organisme qui migre dans un milieu défavorable est voué a disparaître », a indiqué Eric Karsenti, co-directeur de Tara Oceans.

L’expédition fournira également le recensement le plus complet de protistes marins jamais entrepris. « Ces organismes unicellulaires dont l’extraordinaire biodiversité reste à découvrir sont connus, par leurs formes fossiles, pour réagir rapidement aux changements climatiques. Les protistes marins ont des taux très rapides de renouvellement, construisent des nano et micro-squelettes organiques aux structures complexes et génèrent de très importants flux de matière à travers la biosphère. Leur impact sur les cycles géochimiques globaux et le climat est extrêmement important. On ignore la façon dont les protistes réagiront à l’augmentation des niveaux de CO2. Nous examinerons comment les changements de biodiversité de ces organismes unicellulaires affecteront la productivité primaire et les flux de carbone ».

Mais le plus important est que « nous aurons des données quantitatives sur la composition en organismes des écosystèmes pélagiques dans le monde entier, ce qui ouvrira la voie à la construction de modèles mathématiques de l’évolution de ces écosystèmes en fonction des changements environnementaux ».

Il faudra du temps pour tirer les enseignements de l’expédition et interpréter les observations et expériences, mais les connaissances avancent sans aucun doute.

S.P.


Kanalreunion.com