Changement climatique

L’IFRECOR appelle les élus à se mobiliser pour sauver les récifs coralliens

A un an de la Conférence de Paris 2015 sur le climat

Témoignages.re / 20 septembre 2014

L’Initiative française pour les récifs coralliens (IFRECOR) tire la sonnette d’alarme et incite, pour la 4ème année consécutive, les collectivités d’Outre-Mer à se mobiliser pour la préservation des récifs coralliens, des herbiers et des mangroves en participant au concours de la Palme IFRECOR 2014.

JPEG - 82.2 ko
Photo IFRECOR

En 2014, le constat des effets néfastes du réchauffement climatique sur les océans est plus que préoccupant. Les cyclones tropicaux violents, la montée du niveau des océans, l’acidification des océans sont autant d’avertisseurs inquiétants, qui se traduisent par des phénomènes de blanchissement coralliens récurrents.
Ainsi, le réchauffement climatique est en passe de devenir la principale menace pesant sur les récifs coralliens et leurs écosystèmes associés.

La conférence mondiale « Paris Climat 2015 « qui réunira 190 pays fin novembre 2015, aura pour objectif de définir un nouvel accord international visant à réduire les gaz à effet de serre et à maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C.
La Palme IFRECOR récompense les élus d’Outre-Mer pour leurs politiques et actions exemplaires en matière de protection et de gestion durable des récifs coralliens, herbiers et mangroves.

Depuis 3 ans, les bonnes pratiques et initiatives mises en œuvre par les collectivités pour la préservation de la biodiversité ultra-marine sont mises en lumière par ce concours. Cette année, en vue de la Conférence mondiale sur le Climat à Paris en 2015, le jury portera une attention particulière aux projets répondant aux défis posés par le changement climatique (atténuation des impacts, adaptation...).

Les élus d’Outre-Mer peuvent s’inscrire jusqu’au 16 novembre 2014 et présenter leurs projets dans l’une ou les deux catégories suivantes :

. Catégorie « Protection, valorisation et restauration « des récifs coralliens, herbiers et mangroves . Catégorie « Sensibilisation et éducation « .
La remise des Palmes aux deux lauréats du concours aura lieu le 24 novembre 2014 au Ministère des Outre-Mer en présence de George Pau Langevin, Ministre des Outre-Mer.

Pour participer

Tous les élus (Maires, membres élus des Conseils généraux, régionaux, et territoriaux, Assemblées provinciales et territoriales) des collectivités de l’Outre-Mer français abritant des récifs coralliens, herbiers et mangroves peuvent participer.
Le concours est ouvert aux territoires suivants : Martinique, Guadeloupe, La Réunion, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, la Polynésie française, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.
Les élus souhaitant participer doivent compléter une fiche de candidature téléchargeable sur le site www.ifrecor.com/concours-ifrecor.html pour la ou les catégories pour laquelle ils concourent.

Un enjeu majeur


Les herbiers et mangroves hébergent également une biodiversité très riche et diversifiée. En abritant ce patrimoine exceptionnel, la France a une responsabilité mondiale en matière de conservation et de gestion durable des récifs coralliens, des mangroves et des herbiers.

- PROTECTION DU LITTORAL / Les récifs coralliens sont de véritables barrières naturelles et agissent comme des remparts contre les houles océaniques, permettant de générer des millions d’euros d’économie chaque année et de préserver les constructions sur les littoraux.

- LA PÊCHE / En Outre-Mer les fonds marins regorgent de produits de la mer, favorisant un approvisionnement en nourriture et une pêche artisanale pour les collectivités.

- LA RECHERCHE MÉDICALE / Les organismes vivants dans les récifs sont souvent à l’origine de nouveaux médicaments, compléments alimentaires ou cosmétiques.

- L’ASSAINISSEMENT DES EAUX / Le fabuleux réseau racinaire des herbiers et mangroves permet à de nombreux mollusques de filtrer l’eau, induisant une oxygénation optimale des récifs coralliens.

- LE TOURISME ET LES LOISIRS MARINS / Classés au Patrimoine Mondial de l’Humanité, les récifs coralliens sont une attraction touristique majeure en Outre-Mer, générant chaque année des dizaines des millions d’euros par territoire.


Kanalreunion.com