Changement climatique

La changement climatique en marche à La Réunion : la sécheresse se confirme

Chroniques de l’eau

Témoignages.re / 15 mai 2014

Pour l’Office de l’Eau Réunion : « La saison des pluies 2013-2014 ne comble pas les déficits accumulés ». Notre île a pourtant connu le passage d’un cyclone tout près de ses côtes en début d’année, mais c’est loin d’être suffisant. Le manque d’eau est toujours là, la sécheresse se confirme, le climat change à La Réunion. C’est une donnée importante à 18 mois de la conférence de Paris 2015 sur le Climat, car les décisions qui seront prises concerneront directement les îles comme La Réunion. Les précisions de cet institut :

JPEG - 45.9 ko

« Le bilan de la saison des pluies 2013-2014 publié par l’Office de l’eau Réunion rappelle que le seul événement hydrologique marquant est le passage du cyclone tropical Bejisa le 2 janvier 2014. Les crues qui en découlent sont remarquables sur le Bras Noir à la Plaine-Des-Palmistes (période de retour de 20 ans), la Rivière des Marsouins et de la Rivière Saint-Jean (période de retour de 8 ans). Ailleurs, les crues ne montrent pas de valeurs exceptionnelles.

Un second évènement pluviométrique notable a lieu le 15 avril 2014 sur les secteurs Sud et Sud-Est, mais les crues associées restent dans la moyenne pour les cours d’eau concernés.

Une recharge insuffisante

La saison 2013-2014 ne permet pas de combler les déficits accumulés depuis 2010-2011. En ce qui concerne les cours d’eau, le bilan de la saison des pluies montre des déficits dans le Nord, l’Est et le Sud : -58% sur le Bras Laurent à Sainte-Suzanne, -35% sur la Rivière Saint-Jean à Saint-André, -29% sur le Bras Panon, -22% sur la Rivière des Marsouins à Saint-Benoît, -17% sur la Rivière des Roches et -9% sur le Bras des Lianes dans les hauts de Bras-Panon. Seul le secteur du Tévelave, dans les hauts de l’Ouest, se maintient au-dessus des normales de saison (+141% sur la Source Dussac).

L’état des ressources en eau souterraine est également largement déficitaire avec -215% à Bras-Panon, -160% à la Ravine Blanche à Saint-Pierre,
-51% à Sainte-Suzanne, -66% à Saint-André, -73% à Saint-Benoît, -56% à Saint-Denis, -24% à Pierrefonds et – 25% sur la Plaine du Gol. Quelques situations excédentaires sont enregistrées principalement dans l’Ouest avec +17% sur les nappes du Port, +48% sur les nappes de Saint-Paul Ville, +49% à l’Ermitage et +51% sur la Plaine des Cocos à Saint-Louis.

Des tendances confirmées en avril 2014

En avril 2014, les débits médians mensuels des cours d’eau sont en baisse sur les secteurs Est, Ouest et des Plaines par rapport à mars 2014. La situation se dégrade dans l’Est et les Plaines où des minima de saison sont dépassés sur Le Bras Laurent pour le deuxième mois consécutif et la Rivière des Marsouins pour la première fois depuis octobre 2013. Malgré une légère amélioration de leur débit, un état déficitaire est noté sur la Rivière Saint Denis (-16%) et la Rivière Langevin (-8%). L’état des ressources dans les hauts de l’Ouest reste satisfaisant avec +28% sur la source Dussac.

L’état quantitatif des nappes se dégrade également. Cinq stations piézométriques sont concernées par un dépassement du minimum de saison contre deux en mars. Les déficits les plus importants concernent les secteurs Nord, Est et les Plaines (-190% à Saint-Denis, -102% à Sainte-Suzanne, -129% à Saint-André, -256% à Bras-Panon, -160% à Saint-Benoît et -76% à La Plaine des Palmistes). Dans l’Ouest, la situation reste globalement excédentaire (+10% au Port, +33% à Saint-Paul et +36% à La Saline) sauf pour l’aquifère de la Ravine Saint-Gilles (-38%). »


Kanalreunion.com