Changement climatique

La COI à la COP21 avec l’AOSIS

Les îles en première ligne face au changement climatique

Témoignages.re / 28 novembre 2015

Dans un communiqué diffusé hier, la Commission de l’océan Indien annonce le contenu de sa participation à la Conférence de Paris sur le climat. La COI partagera avec le Secrétariat du Pacifique et la Communauté caribéenne un pavillon dédié aux îles sous l’égide de l’Alliance des petits Etats insulaires (AOSIS).

JPEG - 62.6 ko
Maurice prévoit de perdre 9 milliards d’ici 2050 à cause des effets du changement climatique, combien à La Réunion ?

La Commission de l’océan Indien (COI) participera à la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Cet événement mondial sera l’occasion de faire savoir ce que la COI et ses pays membres (Union des Comores, Madagascar, Maurice, Seychelles et la France au titre de La Réunion) entreprennent en matière d’adaptation et d’atténuation aux effets du changement climatique.

La COP21 sera marquée par la signature officielle d’une Déclaration commune COI – Union européenne. Jean Claude de l’Estrac et Miguel Arias Cañete, Commissaire européen à l’Energie et au Climat, signeront, le 7 décembre, cette déclaration élaborée lors du 30ème Conseil des ministres de la COI de mai dernier à Antananarivo.
L’espace « Générations climat » sur le site de la COP21 abritera un pavillon dédié aux îles que la Commission de l’océan Indien partagera avec le Secrétariat du Pacifique et la Communauté caribéenne. Ce pavillon sera le point de rencontre privilégié de tous les délégués des pays insulaires ainsi que des organisations internationales, régionales et non-gouvernementales soucieuses de l’impact des changements climatiques dans les îles particulièrement vulnérables.

La Commission de l’océan Indien participera activement à de nombreux événements
parallèles, notamment ceux qui traitent de la gestion des zones côtières et de l’environnement marin, domaines dans lesquels elle a développé une expertise reconnue.

La délégation de la COI sera composée de Jean Claude de l’Estrac, Secrétaire général, Gina Bonne, chargée de mission « environnement durable et changement climatique », Jean – Baptiste Routier, assistant technique spécialiste des questions et négociations climatiques, Toky Rasoloarimanana, chargée de communication du programme COI – SmartFish.

La COI partagera avec le Secrétariat du Pacifique et la Communauté caribéenne un pavillon dédié aux îles sous l’égide de l’Alliance des petits Etats insulaires (AOSIS).
Ce pavillon d’une surface de 160m2 sera disposé dans l’espace public « Générations climat ». Cet espace abritera les stands et pavillons des délégations participant à la COP21. Il a pour vocation d’accueillir des activités et des événements. C’est un lieu convivial d’échanges, de rencontres, de sensibilisation et d’apprentissage autour des enjeux climatiques, des actions en faveur du climat et de lutte contre les effets des dérèglements.

Le pavillon AOSIS sera un lieu de rencontre pour toutes celles et tous ceux qui s’intéressent aux effets des changements climatiques dans les îles. La Commission de l’océan Indien y présentera ses activités qui permettent aux populations de l’Indianocéanie de mieux s’adapter aux conséquences des dérèglements climatiques et à renforcer la résilience des Etats (atténuation et adaptation).

La COI y exposera des panneaux avec infographies, échangera avec le public, les négociateurs et la presse, et sensibilisera aux enjeux climatiques en Indianocéanie. Soucieuse d’impliquer la jeunesse, la COI invitera également les groupes de jeunes de l’océan Indien, dont SYAH et le Réseau climat océan Indien, à venir à la rencontre d’autres groupes de jeunes des Caraïbes et du Pacifique dans ce pavillon. La COI sera partie prenante des activités qui se dérouleront dans ce pavillon géré par le Secrétariat du Pacifique.


Kanalreunion.com