Changement climatique

La Commission de l’Océan Indien officiellement représentée à Doha

La COI a depuis 2009 le statut d’Observateur de la CCNUCC

Témoignages.re / 24 novembre 2012

Un article paru sur le site d’Acclimate présente la participation de la COI aux travaux de la Conférence de Doha sur le climat.

La Commission de l’océan Indien se rend à la 18ème session de la Conférence des Parties au titre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), également 8ème Conférence des Parties siégeant en tant que Réunion des Parties au Protocole de Kyoto.

Suite à une requête formulée par le projet Acclimate, la Commission de l’Océan Indien a obtenu en novembre 2009 auprès de la CCNUCC le statut d’observateur des travaux de la Convention. Le point de contact de la CCNUCC auprès de la COI est Madame Gina Bonne, Chargée de Mission Environnement. Cf. : http://maindb.unfccc.int/public/igo.pl?mode=wim.

C’est avec ce titre d’observateur que, depuis la COP15 de Copenhague, la COI a participé aux COP de 2010 à Cancun - Mexique (COP16), de 2011 à Durban - Afrique du Sud (COP17), et s’apprête maintenant à participer à celle de Doha au Qatar. La COI y sera représentée cette année à la fois par le projet ISLANDS et par le projet Acclimate.

La 1ère semaine, la COI/Islands va travailler avec le secrétariat du Commonwealth, le Caribbean Community Climate Change Centre (CCCCC) et le Secrétariat du Pacific Regional Environment Programme (SPREP) à développer une feuille de route inter-SIDS (Small Islands Developing States) pour 2014.

La 2ème semaine, le 5 décembre, la COI/Acclimate anime avec l’Observatoire national français des effets du réchauffement climatique (ONERC) une session parallèle de la CCNUCC qui a pour titre : « Territoires insulaires et adaptation : regards croisés de la France et de la Commission de l’Océan Indien ». Les activités de la COI en matière d’adaptation au changement climatique sont en effet suivies avec intérêt par le ministère français en charge du développement durable et par l’ONERC ; ce dernier participant notamment au comité de pilotage d’Acclimate.

Le but de cette session est principalement de communiquer sur l’état d’avancement des études de l’adaptation conduites d’une part en France pour les territoires de l’outre-mer français, et d’autre part au niveau du Secrétariat général de la COl.

Enfin, la CCNUCC ayant proposé aux organisations intergouvernementales (OIG) intéressées un temps de parole pour faire une déclaration en plénière, le 7 décembre, lors de la clôture du segment ministériel, la COI projette également de s’y exprimer.


Kanalreunion.com