Changement climatique

La fin de la banquise dans moins de 25 ans

Conséquences du changement climatique sur l’Arctique

Témoignages.re / 15 mai 2017

La banquise pourrait disparaître de l’océan arctique dès la fin des années 2030, d’ici seulement deux décennies. La banquise dans l’océan Arctique a déjà diminué de 65% depuis 1975.

JPEG - 44.4 ko

Les experts du Conseil de l’Arctique ont noté à Bonn que :

Au cours des 5 dernières années, le Groenland a perdu en moyenne 375 gigatonnes de glace par an, soit l’équivalent d’un cube de glace mesurant 7,5 km de côté.

Le glaciers arctiques subissent une fonte très importante, dont il est prévu qu’elle contribue à environ 25 centimètres de l’élévation du niveau de la mer d’ici la fin du siècle selon les tendances actuelles des émissions. 

Les sols arctiques détiennent environ 50% du carbone mondial stocké dans le sol dans le pergélisol. La décongélation du pergélisol devrait contribuer de manière significative aux futures émissions de gaz à effet de serre.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • la banquise aura certainement disparu dans l’océan arctique dans 25 ans ; ne serait ce que pendant l’été . Ce qui permettra certaines compagnies maritimes de faire des gros profits car la disparition des glaces sur le pôle nord permettra de faire passer par le pôle une grosse partie du trafic maritime entre le continent américain et européen . Mais c’est aussi ce qui facilitera l’exploitation des ressources naturelles situées sous les eaux de l’océan arctique telles que l’exploitation du pétrole et de l’or .

    On comprend mieux dans ces conditions pourquoi certains refusent de se mobiliser contre le réchauffement climatique car même si celui ci cause d’énormes pertes pour certaines personnes il peut rapporter de gros profit pour d’autres

    C’est toujours Mamon le Dieu ou plutôt le Démon de l’argent qui même le monde et l’humanité avance lentement mais inexorablement sur les chemins de l’enfer plutôt que sur ceux du paradis .

    Les chefs d’états se réunissent pour lutter contre le réchauffement climatique mais chaque année on enregistre partout dans le monde de nouveaux records de température . Au terme des 25 prochaines années la population de la planète passera probablement le cap des 9 milliards d’individus mais la misère aussi continuera de s’accroitre peut être même plus vite que la population car la misère engendre toujours plus de
    misère lorsqu’elle est livrée elle même .

    Article
    Un message, un commentaire ?